glaire coincée dans la gorge

Comme une impression de glaire coincée dans la gorge ? Cette sensation de glaire dans la gorge est tenace et ne passe pas ? Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce problème dont l’une d’elles plus particulièrement.

Une sensation de glaire coincée dans la gorge

En temps normal, les glandes du nez et de la gorge produisent un à deux litres de mucus par jour. Ce mucus qui humidifie la muqueuse du nez et des sinus joue un rôle important. Il humidifie l’air inspiré, piège les particules inhalées et aide à combattre les infections.

Nous avons tous l’habitude d’avaler inconsciemment ce mucus durant la journée. Cependant, lorsque le mucus devient plus épais dans la gorge ou plus volumineux, il peut déranger et générer une impression de glaire coincée dans la gorge ou d’écoulement post-nasal dont on prend alors conscience.

Cette sensation de glaire dans la gorge peut s’accompagner d’une impression de boule dans la gorge, de glaire entre le nez et la gorge, de toux et de raclement de gorge permanent.

Lorsque cette gêne demeure tenace, voire chronique, la piste du reflux gastro-oesophagien et plus précisément du reflux laryngo-pharyngé est souvent privilégiée.

Glaire coincée dans la gorge et reflux laryngo-pharyngé

glaire dans la gorgeLe reflux laryngo-pharyngé est relativement similaire au reflux gastro-œsophagien. Il se produit lorsque le sphincter inférieur de l’œsophage ne se ferme plus correctement et que le contenu acide de l’estomac reflue dans l’œsophage.

Dans le cas du reflux laryngo-pharyngé, le reflux acide remonte encore plus haut que l’oesophage. Il atteint alors souvent la gorge, le pharynx, le larynx, l’arrière du nez et la cavité des sinus. Il peut parfois même se retrouver dans les poumons (cf. article reflux gastrique dans les poumons).

Lorsque l’acide gastrique reflué entre en contact avec la muqueuse de l’œsophage, il provoque une sensation de brûlure dans la poitrine que nous appelons brûlures d’estomac. Lorsque le contenu de l’estomac irrite les cordes vocales, le fond de la gorge et l’arrière du nez, les symptômes s’apparentent moins souvent à des brûlures d’estomac. Ils se caractérisent par une impression de glaire coincée dans la gorge, un écoulement nasal postérieur, un raclement de gorge, une toux et une sensation de boule dans la gorge.

Caractéristiques du reflux laryngo-pharyngé

Le reflux laryngo-pharyngé est une pathologie difficile à diagnostiquer. En effet, ce type de reflux à la particularité d’évoluer silencieusement et très progressivement sur plusieurs années. Pour quelle raison?

Car il remonte dans la gorge sous une forme plutôt gazeuse que liquide, via des micro-gouttelettes ou de fines particules. Cet état gazeux le rend donc généralement indolore.

Mais avec les années, ce type de reflux crée des lésions de plus en plus importantes au niveau de la gorge. L’une des réactions de défense du corps face à ces attaques acides répétées dans la gorge/nez se manifeste par l’apparition chronique d’une glaire coincée dans la gorge (souvent le fond de la gorge) ou d’une glaire coincée entre le nez et la gorge.

Lorsque le reflux laryngo-pharyngé n’est pas correctement soigné et qu’il s’aggrave, il peut être source de multiples complications. Par exemple: laryngites/pharyngites chroniques par reflux, inflammations de la base de langue, amygdalites linguales, granulomes, spasme laryngé avec étouffement (cf. article reflux gastrique et étouffement), etc.

Les personnes qui souffrent de reflux laryngo-pharyngé mettent parfois plusieurs années avant de comprendre que l’origine de leur problème de glaire à la gorge est dû au reflux gastrique.

Causes des glaires dans la gorge liées au reflux laryngo-pharyngé

Les causes du reflux laryngo-pharyngé sont majoritairement liées à des facteurs externes (mauvaise alimentation, posture, stress, etc.). Au fil du temps, ces facteurs peuvent impacter négativement le bon fonctionnement du sphincter oesophagien inférieur.
Ce sphincter est un anneau musculaire qui fait la jonction entre l’œsophage et l’estomac. Comme expliqué brièvement plus haut, son rôle principal consiste à empêcher le contenu gastrique de remonter dans l’œsophage. A chaque bouchée/gorgée, il se relâche pour laisser passer la nourriture/le liquide dans l’estomac. Ensuite, il se referme pour empêcher le contenu gastrique de remonter dans l’œsophage. Cependant, lorsque ce sphincter dysfonctionne, le contenu gastrique remonte dans l’oesophage et parfois jusqu’à la gorge. Dans ce cas, des symptômes de reflux laryngo-pharyngé peuvent alors survenir (impression de glaire coincée dans la gorge, boule dans la gorge, etc.).

oesophagite peptique reflux gastrique

Notons aussi que le stress est un facteur qui favorise la survenue du reflux gastrique. Chez certaines personnes, le stress agit sur le système nerveux du système digestif et amplifie les symptômes du reflux laryngo-pharyngé (cf. article stress et reflux gastrique).

Cas particulier: glaire coincée entre le nez et la gorge

Lorsqu’une sensation de glaire coincée entre le nez et la gorge se manifeste, on parle d’écoulement post-nasal.

Le reflux laryngo-pharyngé est souvent impliqué dans ce type de glaire. Cependant d’autres pistes peuvent être également envisagées dans ce cas.

  • Un excès de sécrétions fines et claires peut provenir d’infections virales, d’allergies, d’aliments épicés, de changements de température, de grossesse et de certains médicaments (pilules contraceptives, médicaments contre l’hypertension).
  • Une augmentation des sécrétions épaisses peut résulter d’un faible taux d’humidité dû au chauffage de la maison en hiver, d’une diminution de l’apport hydrique (déshydratation), d’infections bactériennes des sinus ou de certains médicaments (antihistaminiques).

Traitement: glaire coincée dans la gorge

Un traitement peut être envisagé une fois qu’un diagnostic a été établi. Seuls les médecins peuvent établir un diagnostic fiable en cas de reflux laryngo-pharyngé. Dans un premier temps, ils se basent sur une analyse des antécédents médicaux et des symptômes. Ensuite, des examens complémentaires comme l’endoscopie digestive ou la pH-impédance métrie de 24h aident à confirmer le diagnostic à 100%.

Traitement médical

Le traitement médical « empirique » préconisé par les médecins pour ce type de reflux consiste en une cure d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) prolongée sur 2 à 3 mois.

Le IPP permettent de bloquer la sécrétion d’acidité de l’estomac durant la période du traitement. Ainsi, la muqueuse oesophagienne n’est plus exposée à l’acide et cicatrise les lésions. L’impression de glaire coincée dans la gorge et d’autres symptômes liés au reflux disparaît généralement après quelques jours/semaines de traitement.

Le traitement médical soigne les conséquences, pas les causes

Toutefois, à la fin du traitement médical, la sécrétion d’acide s’active à nouveau. Par conséquent, si la cause des facteurs à l’origine du reflux n’est pas corrigée, il y a de fortes probabilités que le reflux revienne. La réapparition de symptômes de glaire dans la gorge peut aider à confirmer cette probabilité.

De plus, plusieurs études ont rapporté, qu’en cas de reflux laryngo-pharyngé, près d’un patient sur trois traité avec des IPP ne répond pas à ces médicaments. La raison de la réponse réfractaire à ce type de traitement semble être due à la nature non acide des épisodes de reflux.

Pepsine

Le reflux gastrique est constitué d’acide sécrété par l’estomac, mais également de pepsine (enzyme qui décompose les protéines) et parfois de bile. Les IPP agissent efficacement contre l’acide gastrique, mais aucunement contre la pepsine et la bile.

Or, il a été prouvé que la pepsine joue un rôle important dans le développement des symptômes du reflux laryngo-pharyngé, avec des effets parfois dévastateurs. Lorsque la pepsine se dépose sur le pharynx, le larynx ou l’arrière-nez, elle irrite très fortement ces zones. Sur le long terme, la pepsine peut engendrer des changements cellulaires qui conduisent à de nombreuses maladies laryngo-pharyngées plus complexes, y compris le cancer.

Heureusement, il existe des solutions naturelles pour empêcher la pepsine de remonter dans l’oesophage et la gorge (voir ci-dessous).

Traitement naturel: reflux et glaire coincée dans la gorge

Le reflux laryngo-pharyngé peut aussi être traité naturellement. Plusieurs études récentes et reconnues mondialement ont démontré qu’un régime alimentaire spécifique et qu’un mode de vie bien conduit pouvait être aussi efficace, voir parfois plus efficace, qu’un traitement par IPP.

Parallèlement à cela, d’autres moyens naturels ont eux aussi prouvé leur efficacité dans le traitement naturel du reflux laryngo-pharyngé (élimination de la pepsine dans la gorge et l’oesophage, etc.).

Ce traitement naturel qui s’attaque à la cause du problème est expliqué en détail (+ autres moyens naturels, méthodes, témoignages et nombreux conseils pour optimiser ce traitement) au chapitre 2 du livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».

Ce livre est le fruit d’un travail de recherche de 6 ans. Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de deux autres experts de la santé (Docteur en médecine et psychologue clinicien), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.

Ce livre numérique propose un contenu unique en son genre. Il aide les lecteurs à comprendre et identifier les causes réelles de leur reflux et à mettre en place des solutions concrètes, naturelles et dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement.

Le format digital du livre est au service de son contenu. Il lui permet d’évoluer en permanence et d’être mis à jour plusieurs fois par an en fonction des dernières publications scientifiques et découvertes sérieuses réalisées dans le domaine. Durant toute l’année, ce livre numérique offre donc un contenu particulièrement actualisé.

Soignez naturellement votre reflux laryngo-pharyngé

Les alternatives naturelles qui fonctionnent

165

Référence à 165 études scientifiques en 2021


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2021

  • Analyse de la prévalence du reflux gastro-œsophagien en 2020 au niveau mondial, par continent, région et dans certains pays (nouvelle étude – avril 2020).
  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent-ils généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – Reflux laryngo-pharyngé (RLP)

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes, etc.
  • Explication détaillée de la raison pour laquelle les traitements médicaux antiacides (IPP) sont parfois inefficaces en cas de RLP.
  • Description détaillée du traitement naturel dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement + outils et nombreux conseils pour optimiser ce traitement
  • Tableau des aliments alcalinisants et acidifiants

Chapitre 3 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit, mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.
  • Présentation des facteurs de risque du RGO officiellement reconnus au niveau mondial (nouvelle étude – avril 2020).

Chapitre 4 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 5 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, les oesophagites et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 6 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 7 – Analyses des principales recommandations des lecteurs·rices

  • Analyse des tendances mentionnées par les lecteurs·rices dans le courrier des lecteurs·rices (32 témoignages).

Livre numérique n°2 – 60 recettes anti-reflux

60 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Sources de l’article

  • Medical University of South Carifornia, Post-Nasal Drip, https://muschealth.org/medical-services/ent/sinus-center/drainage, consulté le 3 septembre 2021
  • Jens Brown; Carl Shermetaro. Laryngopharyngeal Reflux. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan.
  • Young Ju Lee, Jiyoon Kwon, Sanggyeong Shin, Young-Gyu Eun, Jae Ho Shin, and Gi-Ja Lee. Optimization of Saliva Collection and Immunochromatographic Detection of Salivary Pepsin for Point-of-Care Testing of Laryngopharyngeal Reflux. Sensors (Basel). 2020 Jan.
  • Wei Wu, Lianyong Li, Changmin Qu, Min Wang, Shuwen Liang, Xiaopei Gao, Xinwei Bao, Lei Wang et al.
    Reflux finding score is associated with gastroesophageal flap valve status in patients with laryngopharyngeal reflux disease: a retrospective study. Sci Rep. 2019.
  • Jerome R Lechien, Francois Mouawad, F, et al. Treatment of laryngopharyngeal reflux disease: A systematic review. World J Clin Cases. 2019 Oct.
  • Yang J, Dehom S, Sanders S, Murry T, Krishna P, Crawley BK. Treating laryngopharyngeal reflux: Evaluation of an anti-reflux program with comparison to medications. Am J Otolaryngol. 2018.
  • Andrea Maria Campagnolo, Jaqueline Priston, Rebecca Heidrich Thoen, Tatiana Medeiros and Aída Regina Assunção. Laryngopharyngeal Reflux: Diagnosis, Treatment, and Latest Research.Int Arch Otorhinolaryngol. 2014 Apr.

Autre article lié:

Avertissement en cas de glaire coincée dans la gorge

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent.