Le reflux gastrique, les remontées acides et les brûlures d’estomac altèrent votre quotidien ? La majorité de ces problèmes sont généralement liés à notre mode de vie, au contenu de notre alimentation, à notre façon de consommer des aliments, à notre poids ou encore à de mauvaises habitudes.

Pour éviter ou minimiser toutes les sensations désagréables ou de gènes liées aux problèmes de digestion, il existe heureusement de nombreuses solutions. Les aliments à éviter en cas de reflux gastrique, on les connaît ! En plus de cela, il est également possible de soulager les symptômes du RGO (reflux gastro-oesophagien) en apportant des modifications à votre style de vie.

10 habitudes pour éviter le reflux gastrique

Éviter les repas volumineux

Quand il est vide, notre estomac a peu près la taille de notre poing et contient approximativement ½ litre. Après un repas très copieux, un estomac adulte peut contenir jusqu’à 4 litres ! En augmentant sa taille considérablement suite à un repas volumineux, une distension se crée au niveau de l’estomac et favorise le relâchement du sphincter inférieur de l’oesophage.
Par conséquent, une partie du contenu gastrique peut alors remonter vers l’oesophage.

Ne pas boire de grande quantité après un repas

Les personnes sujettes au reflux gastrique chronique en ont sans doute déjà fait l’expérience.
Boire une grande quantité de boissons après un repas ralentit d’une part la digestion et augmente la distension gastrique. En se mélangeant avec l’acide gastrique de l’estomac, le liquide devient acide et particulièrement irritant pour l’oesophage. Dès lors, en devenant plus liquide, le contenu de l’estomac remonte plus facilement vers l’oesophage pour l’irriter.

Ne pas fumer

La fumée de cigarette et plus particulièrement l’effet de la nicotine diminue la pression du sphincter inférieur de l’oesophage. En plus de favoriser le reflux gastro-oesophagien et les brûlures d’estomac, la fumée de cigarette augmente également les chances de développer un cancer de l’oesophage.

Éviter les vêtements et les accessoires qui serrent le ventre

Le fait de comprimer l’abdomen et d’exercer une pression sur l’estomac peut être un facteur favorisant le reflux gastrique ou le développement d’une hernie hiatale. Il n’est donc pas conseillé de porter des vêtements trop ajustés, des ceintures, des corsets, des gaines.

Faire attention à certains médicaments

Certains médicaments favorisent la relaxation du sphincter inférieur. C’est notamment le cas des médicaments à effets tranquillisants, des bronchodilatateurs et des médicaments cardiaques ayant un rôle sur la fibre musculaire lisse.

Bien mâcher avant d’avaler la nourriture

La digestion commence au niveau de la bouche par la mastication. La mastication stimule la production de salive, qui favorise une meilleure absorption des nutriments. Enfin, elle contribue aussi à retourner l’acide gastrique dans l’estomac.

Prendre le dernier repas de la journée 2 à 3h avant d’aller dormir

Pour éviter tout reflux nocturne (cf. article reflux gastrique durant la nuit), il est conseillé d’aller se coucher le ventre vide et surtout pas le ventre plein. Le temps normal d’une vidange gastrique (évacuation du contenu de l’estomac) est de 2 à 3 heures. De plus, la position couchée après un repas favorise énormément les éventuelles remontées acides le long de l’oesophage.

Ne pas faire de sport après un repas

Qui dit sport dit effort. Lors d’un effort physique, surtout s’il est intense, la pression du sphincter inférieur de l’oesophage diminue et l’évacuation du contenu de l’estomac est au ralenti. Pour éviter d’aggraver un reflux à cause du sport, mieux vaut avoir l’estomac vide au moment des efforts. Cela revient à ne plus rien manger 2 à 3 heures avant la séance de sport.

Gérer son stress

Le stress est l’un des facteurs qui favorisent le plus les remontées gastriques. 60% des personnes qui souffrent de reflux gastro-oesophagien reconnaissent le stress comme un facteur déclenchant. En effet, le stress agit directement sur le système nerveux du système digestif et tend à amplifier les symptômes RGO. Ainsi, il facilite le passage de l’acide gastrique vers l’oesophage en fragilisant le sphincter inférieur, il rend l’oesophage plus sensible à l’acidité, favorise la distension gastrique, la vidange de l’estomac et perturbe la flore intestinale.
Plus d’information à ce sujet dans l’article suivant : stress et reflux gastrique

Hausser la tête de lit d’environ dix centimètres

Pour les personnes sujettes de reflux gastro-oesophagien, la position couchée favorise la gravité du reflux, surtout après les repas. En position horizontale, le contenu gastrique glisse bien plus facilement et peut irriter l’oesophage sur toute sa longueur.
Ainsi, en cas de reflux, il est fortement conseillé de surélever la tête de lit de 10 à 15 cm. En d’autres termes, le lit tout entier doit être en pente en surélevant les pieds de lit à l’aide de cales, livres, bottins, etc.

L’erreur classique consiste à ajouter un ou 2 oreillers pour créer un effet de surélévation. Malheureusement, de cette façon, la partie supérieure du corps est légèrement fléchie et les intestins poussent l’estomac, ce qui favorise le reflux !

Dans le courrier des lecteurs disponible en complément, un lecteur (Gérard), nous partage son expérience en expliquant en détail, photos à l’appui, sa technique simple et particulièrement efficace pour surélever sa tête de lit.

10 habitudes pour éviter le reflux gastrique, les remontées acides
Récapitulatif en image

conseil reflux gastrique remontées acides

Enfin, si vous désirez imprimer cette infographie, elle est disponible ci-dessous en version PDF.
> Fichier PDF : 10 habitudes pour éviter le reflux gastrique, les remontées acides…

Quand les habitudes ne suffisent pas, un traitement est nécessaire

Cet article propose quelques pistes pour aider à soulager et prévenir le reflux gastrique. Cependant, ces différents moyens d’agir contre le reflux gastrique ne suffisent malheureusement pas, à eux seuls et nécessite parfois un traitement.

Traitement médical antiacide

Lorsque le reflux gastrique perdure, il est important de consulter un médecin spécialiste afin d’établir un diagnostic et de commencer un suivi. En cas de diagnostic positif au reflux, le médecin prescrit généralement un traitement médical à base d’IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons). Ce traitement est efficace et sans danger s’il est utilisé à court terme. Toutefois, le principal risque lié à son utilisation est d’en devenir dépendant. Et cela arrive plus souvent qu’on ne le pense.

Pourquoi cela?
Car ce type de traitement antiacide a pour but de bloquer la sécrétion d’acide gastrique dans l’estomac. De cette manière, l’oesophage irrité peut cicatriser grâce à l’absence de reflux acide. Malheureusement, une fois le traitement terminé, l’estomac active à nouveau la sécrétion d’acide et le reflux peut alors réapparaître si la cause liée à son origine n’a pas été traitée. Le traitement médical ne soigne donc pas la cause du reflux, mais ses conséquences.
Lorsque le reflux surgira à nouveau, un nouveau traitement médical sera probablement recommandé par le médecin et un début de la dépendance peut se mettre en place. Avec les années, la tentation de prendre ce traitement à vie devient réelle.
Or, la prise de ce traitement à long terme n’est pas sans risque pour la santé.

Traitement naturel: la meilleure des habitudes pour en finir définitivement avec le reflux

Le reflux gastrique n’apparaît jamais pas hasard. Il survient généralement suite à de mauvaises habitudes bien établies dans le quotidien depuis quelques années et dont on a pas toujours conscience. Autre particularité du reflux gastrique: les causes liées à son développement ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Elles varient donc d’une personne à l’autre.

Dans un premier temps, pour pouvoir soigner un reflux gastrique en profondeur, il est donc capital d’être capable d’identifier les facteurs favorisant le développement du reflux. Ceci, afin de pouvoir mettre en place par la suite des solutions naturelles parfaitement adaptées et agissant directement sur ces causes spécifiques. En faisant cela, il est alors possible de soigner naturellement le reflux gastro-oesophagien.

Des solutions curatives totalement naturelles ont fait l’objet de milliers d’études scientifiques ces dernières années. Les résultats de certaines études, reconnues au niveau mondial, sont catégoriques. Elles prouvent qu’il existe bel et bien de nombreux moyens pour soigner naturellement le reflux gastrique.

Un travail de recherche de 6 ans sur le traitement naturel

C’est dans cette optique qu’un travail de recherche de plusieurs années a été réalisé, compilé, vulgarisé et publié dans le livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».
Grâce au succès que remporte ce livre numérique auprès des lecteurs, celui-ci continue d’évoluer et d’être mis à jour sans relâche depuis 6 ans. Le format numérique du livre lui permet d’être mis à jour plusieurs fois par an, de manière à proposer un contenu particulièrement actualisé.

Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (docteur en médecine et psychologue), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.
Ce livre numérique propose un contenu unique en son genre! Vous serez enfin capable de comprendre et d’identifier les causes réelles de votre reflux, et ce, avec méthode. Vous saurez également comment mettre en place des solutions concrètes, naturelles et dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement.

Soignez naturellement votre reflux gastrique

Les alternatives naturelles qui fonctionnent


159

Référence à 159 études scientifiques en 2021

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

 

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2021

  • Analyse de la prévalence du reflux gastro-œsophagien en 2020 au niveau mondial, par continent, région et dans certains pays (nouvelle étude – avril 2020).
  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent-ils généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – Reflux laryngo-pharyngé (RLP)

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes, etc.
  • Explication détaillée de la raison pour laquelle les traitements médicaux antiacides (IPP) sont parfois inefficaces en cas de RLP.
  • Description détaillée du traitement naturel dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement + outils et nombreux conseils pour optimiser ce traitement
  • Tableau des aliments alcalinisants et acidifiants

Chapitre 3 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit, mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.
  • Présentation des facteurs de risque du RGO officiellement reconnus au niveau mondial (nouvelle étude – avril 2020).

Chapitre 4 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 5 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, les oesophagites et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 6 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 7 – Analyses des principales recommandations des lecteurs·rices

  • Analyse des tendances mentionnées par les lecteurs·rices dans le courrier des lecteurs·rices (32 témoignages).

Livre numérique n°2 – 60 recettes anti-reflux

60 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !

 

 
Autres articles liés :

Sources de l’article

  • Hongying Cao, Xiaoyi Huang, Xiaosong Zhi, Cuihong Han, Liang Li and Yuyi Li. Association between tea consumption and gastroesophageal reflux disease. Medicine (Baltimore). 2019 Jan.
  • Joseph Mermelstein, Alanna Chait Mermelstein, and Maxwell M Chait. Proton pump inhibitor-refractory gastroesophageal reflux disease: challenges and solutions. Clin Exp Gastroenterol. 2018.
  • Eivind Ness-Jensen, Kristian Hveem, Hashem El-Serag, Jesper Lagergren et al. Lifestyle Intervention in Gastroesophageal Reflux Disease. Clinical Gastroenterology and Hepatology 2016.
  • Eivind Ness-Jensen, Kristian Hveem, Hashem El-Serag, Jesper Lagergren. Lifestyle intervention in gastroesophageal reflux disease. Clin Gastroenterol Hepatol. 2016 Feb.
  • Festi D ,Scaioli E, Baldi F et al. Body weight, lifestyle, dietary habits and gastroesophageal reflux disease. World J Gastroenterol 2009.
  • Nilsson, M., Johnsen, R., Ye, W., Hveem, K., Lagergren, J. Lifestyle related risk factors in the aetiology of gastro-oesophageal reflux. Gut 2004.

Avertissement en cas de reflux gastrique

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent.