Hernie hiatale exercices physiques

En cas de hernie hiatale, quels types d’exercices physiques sont plus recommandés que d’autres? Et surtout, quels sont les exercices physiques à éviter?

Avant d’aborder la partie liée aux exercices physiques, il est indispensable de bien comprendre comment survient une hernie hiatale et pour quelles raisons.

Comment survient une hernie hiatale?

Pour rappel, une hernie hiatale est une hernie de l’estomac. Ce type de hernie se caractérise par le passage anormal d’une partie de l’estomac à travers l’orifice du diaphragme (hiatus oesophagien). Une hernie hiatale prend forme lorsqu’une partie de l’estomac se retrouve coincée à travers ou au-dessus du hiatus oesophagien. Par conséquent, une hernie hiatale forme une petite poche localisée dans le bas de la cavité thoracique.

Hernie hiatale et exercices physiques

Causes de la hernie hiatale

90% des hernies hiatales sont liées à un glissement de la jonction entre l’œsophage et l’estomac à travers l’orifice du diaphragme. Cette montée de la partie supérieure de l’estomac dans la cage thoracique peut trouver son origine de plusieurs façons:

Le reflux gastro-oesophagien

L’association entre une hernie hiatale et le reflux gastro-œsophagien (RGO) est reconnue depuis longtemps en raison de la forte prévalence de leur coexistence. Au plus une personne est sensible au reflux gastro-œsophagien, au plus il y a un risque de développer une hernie hiatale avec le temps.
Plusieurs études émettent l’hypothèse d’un raccourcissement de l’oesophage suite aux remontées acides. C’est ce raccourcissement qui provoquerait une rétraction de l’oesophage et tirerait l’estomac vers le haut.

Pertes des propriétés élastiques du hiatus oesophagien

Avec l’âge, l’orifice du diaphragme perd en élasticité et tend à s’élargir naturellement. Cette plus grande ouverture du hiatus oesophagien rend alors possible la formation d’une hernie hiatale.

Augmentation de la pression dans l’abdomen

Tous les facteurs qui tendent à augmenter la pression abdominale de manière prolongée ou brusque favorisent la formation d’une hernie hiatale. Par exemple, c’est le cas pour les personnes obèses ou les femmes enceintes chez qui la pression abdominale est en permanence un peu plus élevée. C’est également le cas lorsqu’on serre ou contracte le ventre brusquement et de manière répétée (toux chronique, efforts physiques répétés engendrant des hypertensions abdominales).

Hernie hiatale et exercices physiques

Hernie hiatale : les exercices physiques à éviter

Une hernie hiatale a plus de probabilité de se former lorsque le corps est soumis à des facteurs physiologiques comme l’hypertension abdominale ou la pression intra-abdominale. C’est l’augmentation de la pression abdominale par rapport à la pression oesophagienne qui crée une tension et favorise le développement d’une hernie hiatale. En termes d’exercices physiques, au plus l’effort est intense, au plus il génère des pressions intra-abdominales importantes. Les exercices physiques à proscrire sont avant tout ceux qui requièrent une respiration brève et profonde suivie d’un blocage soudain de la respiration au moment de l’effort.

Quels sports ou efforts physiques sont à éviter en cas de hernie hiatale ?

hernie hiatale exercice physiqueOn peut déconseiller tous les sports et exercices physiques qui demandent des efforts intenses qui occasionnent de façon importante et répétée des pressions intra-abdominales. Voici quelques exemples de sports et exercices physiques à éviter: musculation, haltérophilie, gymnastique, sports de combat, cyclisme de compétition, aviron, escalade, rugby, corde à sauter, exercices abdominaux, soulevé de poids lourds, etc.

Cas à éviter plus spécifiquement: toutes les positions pour lesquelles le bassin se situe au-dessus des épaules. Par exemple, la position de la chandelle ou du poirier. Dans ces positions, le gainage des muscles de la sangle abdominale permet de maintenir l’estomac à sa place. Si vous devez réaliser ces positions, il est impératif de toujours maintenir ce gainage durant toute la durée de la position. Sans gainage dans ces positions, une partie de l’estomac pourrait facilement glisser à travers le hiatus oesophagien, surtout si celui-ci est un peu élargi.

Hernie hiatale : les exercices physiques à favoriser

hernie hiatale sportTant qu’une hernie hiatale est présente, mieux vaut éviter tout exercice physique intense et se concentrer sur des pratiques physiques et sportives plus douces.

Quels sports ou efforts physiques sont à recommander en cas de hernie hiatale?

La marche, la marche nordique, la course à pied modérée et le vélo à intensité réduite uniquement, le roller, etc. De nombreux sport peuvent être réalisés avec une hernie hiatale, mais mieux vaut toujours les pratiquer avec intensité réduite et également l’estomac vide. Soit ne rien manger 3 à 4 h avant la séance.

Pourquoi cela?

Le fait d’avoir une hernie hiatale empêche le bon fonctionnement du sphincter inférieur de l’œsophage. Ceci favorise donc les remontées d’acide gastrique vers l’oesophage. Au plus l’estomac est rempli et en mouvement, au plus il y a un risque de reflux gastrique avec une hernie hiatale. En effet, de par sa forme de poche/ réservoir, la hernie contient de manière prolongée de l’acide gastrique, contribuant ainsi à une plus longue exposition de l’acide dans l’oesophage.

Il a d’ailleurs été prouvé scientifiquement à travers de nombreuses études scientifiques que la présence d’une hernie hiatale accélère et augmente considérablement le risque de complications lié au reflux gastro-oesophagien. Par exemple, le risque d’oesophagite peptique (inflammation de l’oesophage due au reflux gastrique) lorsqu’on a une hernie hiatale est multiplié par 5. On constate également que dans 80% des cas d’oesophage de Barrett (stade précancéreux, transformation des cellules du bas oesophage), une hernie hiatale est présente.

Mieux vaut donc y aller doucement lors des séances de sport si on a une hernie hiatale.

La meilleure manière de pouvoir à nouveau faire des exercices physiques ou du sport reste de traiter la hernie hiatale médicalement ou naturellement.

Traitement médical de la hernie hiatale

Avant tout traitement, un diagnostic préalable doit être réalisé. L’établissement d’un diagnostic pour une hernie hiatale est généralement effectué à l’aide d’un examen radiologique ou endoscopique. En fonction du type et de la taille de la hernie, un traitement médical est alors recommandé par un médecin. Dans la majorité des cas, le traitement se compose de médicaments antiacides de type inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) à prendre durant plusieurs semaines à plusieurs mois.

L’objectif de ce traitement est de bloquer la sécrétion d’acide gastrique durant le traitement afin d’aider la muqueuse oesophagienne à guérir et à cicatriser. En cas idéal, la hernie finit par glisser sous le diaphragme permettant ainsi à l’estomac de retrouver sa forme normale. Cependant, en pratique, nombreuses sont les hernies hiatales à rester coincées même pendant ou après un traitement IPP.

En effet, une fois le traitement antiacide terminé, la sécrétion normale d’acide gastrique s’active à nouveau. Si après le traitement, la hernie hiatale est encore en place, elle y restera certainement. Si entre temps la hernie a disparu après le traitement, il est aussi probable qu’une nouvelle hernie hiatale se forme si le problème de fond lié au reflux gastrique n’a pas été corrigé.
Dans des cas plus graves de hernie hiatale, une opération chirurgicale peut être envisagée.

Traitement naturel de la hernie hiatale et du reflux gastrique

Deux étapes sont nécessaires pour guérir durablement et naturellement une hernie hiatale.

Première étape: résorber naturellement la hernie hiatale

Plusieurs méthodes naturelles existent pour résorber naturellement une hernie hiatale. Le résultat dépend de la manière dont sont réalisées ces méthodes. Mieux vaut donc les réaliser dans les règles de l’art. Si la hernie n’est pas trop grande et que les méthodes sont bien effectuées, en quelques minutes, la hernie peut se résorber. Ces deux méthodes sont présentées par deux médecins et décrites en détail dans le livre numérique « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ». Avec les années, de nombreux lecteurs ont mis en pratique avec succès ces deux méthodes. Au point que certains/es d’entre eux/elles ont développé par expérience une version améliorée, encore plus efficace, plus sûre pour la santé.

Deuxièmement étape: en finir naturellement avec le reflux et éviter toute récidive de hernie hiatale

Une fois la hernie résorbée, la priorité est d’éviter toute récidive. En effet, si le problème de fond est le reflux gastrique (comme c’est souvent le cas), il est impératif de savoir comment agir en profondeur sur la véritable cause du problème. Cela passe par un ensemble de mesures préventives, mais aussi curatives.

Une multitude de solutions naturelles pour soigner le reflux gastrique existent et ont d’ailleurs fait l’objet de nombreuses études scientifiques reconnues mondialement. Depuis 6 ans, un important travail de recherche a été réalisé sur le sujet. Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de deux autres experts (docteur en médecine et psychologue clinicien), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien et la hernie hiatale. Ce livre est disponible uniquement sous format numérique, car mis à jour chaque trimestre!

  • Au plus les années passent, au plus notre contenu devient pertinent et au plus nous recevons des remerciements. Encore plus particulièrement de la part des lecteurs souffrant d’une hernie hiatale.
    Grâce au livre, ils ont réussi à mettre place des solutions simples et naturelles pour résorber leur hernie hiatale et ne plus souffrir de reflux gastrique.
    Dans le COURRIER DES LECTEURS disponible en complément du livre (35 témoignages), certains lecteurs qui souffraient spécifiquement d’une hernie hiatale partagent en détail les solutions qui, pour eux, ont vraiment fait la différence. Plusieurs témoignages avec retour sur expérience ont également permis d’améliorer l’efficacité et la sûreté de la technique présentée par les médecins.

Soignez naturellement votre hernie hiatale et votre reflux gastrique

Les alternatives naturelles qui fonctionnent


165

Référence à 165 études scientifiques en 2021

Chapitre 6 du livre consacré au traitement naturel de la hernie hiatale


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT!

Autres articles liés :

Sources de l’article

  • Jinhye Kim, Grant T Hiura, Elizabeth C Oelsner, Xiaorui Yin, R Graham Barr, Benjamin M Smith, Martin R Prince. Hiatal hernia prevalence and natural history on non-contrast CT in the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (MESA). BMJ Open Gastroenterol. 2021.
  • Wei Ouyang, Chandra Dass, Huaqing Zhao, Cynthia Kim, Gerard Criner. Multiplanar MDCT Measurement of Esophageal Hiatus Surface Area: Association with Hiatal Hernia and GERD. Surg Endosc. 2016 Jun.
  • Herregods T, Van Hoeij F,Oors J, Bredenoord A, Smout A. Effect of Running on Gastroesophageal Reflux and Reflux Mechanisms. – The American Journal of Gastroenterology. 0.1038/ajg. 2016.122
  • Georgios Karamanolis, Dimitrios Polymeros, Konstantinos Triantafyllou, Adam Adamopoulos, Charalampos Barbatzas, Irini Vafiadis and Spiros. Hiatal hernia predisposes to nocturnal gastro-oesophageal reflux. United European Gastroenterol J. 2013 Jun.
  • Festi D ,Scaioli E, Baldi F et al. Body weight, lifestyle, dietary habits and gastroesophageal reflux disease. World J Gastroenterol 2009
  • Kahrilas PJ, Kim HC, Pandolfino JE Approaches to the diagnosis and grading of hiatal hernia. Best Pract Res Clin Gastroenterol. 2008
  • ozkow P,Wasko-Czopnik D, Dunajska K et al. The relationship between gastroesophageal reflux disease and the level of physical activity. Swiss Med Wkly 2007

Avertissement en cas de hernie hiatale

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent.