Diagnostic du reflux gastrique

Poser un diagnostic du reflux gastrique peut être simple dans certains cas et complexe dans d’autres cas.

Établir un diagnostic du reflux gastrique de manière simple

La présence de reflux gastrique chez un patient peut dans certains cas être facilement détectée par un médecin. En effet, les symptômes du reflux gastrique les plus fréquents, dits « à caractère typique », sont largement reconnaissables. D’une part, les remontées acides occasionnant le pyrosis (sensation de brûlure de l’oesophage au niveau rétro-sternal et brûlures d’estomac, survenant souvent après le repas ou dans certaines positions). D’autre part, les régurgitations (remontées gastriques jusque dans la gorge).

Le médecin peut établir un diagnostic du reflux gastrique sur base des éléments suivants :

  • présence de remontées acides avec sensation de brûlure le long de l’oesophage
  • présence de régurgitation acide ou alimentaire ;
  • moments durant lesquels surviennent les reflux (la nuit, après les repas…) ;
  • positions qui favorisent le reflux gastrique (couchée ou penchée vers l’avant et inclinée vers le bas ) ;

 

Diagnostic du reflux gastrique de manière plus complexe

Au plus les symptômes RGO sont avancés, au plus ils nécessiteront des analyses complémentaires pour établir un diagnostic du reflux gastrique plus approfondi. C’est souvent le cas lorsque les symptômes RGO ne se manifestent pas (ou plus) de manière évidente et qu’il y a une suspicion de reflux gastro-oesophagien. Le médecin aura alors recours à des moyens plus poussés pour mieux observer l’évolution de certains symptômes. En cas de complications du reflux gastrique (béance cardiale, oesophagite, ulcère, sténose de l’oesophage, transformation de la muqueuse, cancer…) des examens ciblés sont par ailleurs recommandés.
Pour affiner un diagnostic particulier, un gastro-entérologue peut effectuer 3 types d’examens :

 

1- L’endoscopie

En cas de reflux gastro-oesophagien, le gastro-entérologue peut effectuer une endoscopie oeso-gastro-duodénale (EOGD). Durant cet examen, il va principalement explorer les parois de l’oesophage et de l’estomac. Pour ce faire, il utilise un endoscope, tube souple muni d’une caméra et d’une lumière qui permet, dans le cas du reflux gastrique, de visualiser le degré de gravité des traces causées par l’acide sur la muqueuse oesophagienne.

L’examen permet également de :

  • repérer un éventuel relâchement du sphincter inférieur oesophagien ;
  • réaliser des biopsies (prélèvement d’un morceau de tissus pour analyse au microscope) ;
  • récolter des informations supplémentaires sur l’état des muqueuses gastriques et duodénales ;
  • constater la présence d’une hernie hiatale, d’une oesophagite, d’un ulcère, d’une sténose, d’une transformation de la muqueuse ou d’un cancer.

diagnostic du reflux gastrique

En fonction des lésions présentes, il peut réaliser des prélèvements (biopsies) et le cas échéant, pratiquer des gestes thérapeutiques. Pour réaliser cet examen dans de bonnes conditions, le patient doit être à jeun et généralement sous anesthésie générale (plus rarement anesthésie locale). Ordinairement, l’examen en lui-même ne dure approximativement qu’une dizaine de minutes.

 

2- La mesure de l’exposition à l’acidité : pH-métrie oesophagienne

Cet examen permet de mesurer les variations du taux d’acidité présent dans le reflux gastro-oesophagien. Un pH intra-oesophagien est considéré comme normal s’il est compris entre 5 et 7. Pour mesurer le pH, une sonde munie d’une électrode est introduite dans l’oesophage. Cette sonde restera en place durant 24 heures et enregistrera les variations du ph aux différents moments de la journée. Les résultats sont ensuite interprétés par un gastro-entérologue grâce à un logiciel.
Cet examen est indiqué en cas de résultat d’endoscopie insatisfaisant ou en cas de persistance de symptômes de reflux gastrique durant un traitement antiacide.
pH-métrie oesophage

Test de pH-métrie oesophagienne en détail

Afin de réaliser cet examen dans des conditions optimales, le patient doit être à jeun et ne plus être sous traitement antiacide depuis au moins une semaine. Dans un premier temps, l’examen commence par l’introduction de la sonde par le nez. L’examen n’étant pas réalisé sous anesthésie, ce moment d’intrusion est souvent vécu de manière désagréable par les patients. Ensuite, la sonde est poussée le long de l’oesophage pour être placée à quelques centimètres au-dessus du sphincter oesophagien inférieur. Une fois bien positionnée, la partie de la sonde sortant par le nez est alors fixée sur la joue. À l’autre extrémité de cette sonde se trouve un boitier extérieur (PH-mètre) placé à la ceinture dans une sacoche ou en bandoulière. C’est ce boitier qui va enregistrer les mesures sur un support électronique durant 24 heures. Enfin, une fois les 24 heures passées, le boitier est connecté à un ordinateur pour analyser les données et obtenir les résultats.

Le reflux gastro-oesophagien est confirmé si le pH est inférieur à 4. La pH-métrie est un examen très fiable qui permet de détecter avec une grande efficacité un reflux gastrique.

 

3- La manométrie oesophagienne

La manométrie oesophagienne est un examen qui permet de mesurer la tonicité de l’oesophage et de détecter l’existence de troubles du fonctionnement de l’oesophage. Durant cet examen, une sonde reliée à des capteurs de pression est introduite par voie nasale. C’est elle qui va enregistrer la pression à l’intérieur des différentes parties de l’oesophage (sphincter supérieur et inférieur compris). L’examen n’est pas réalisé sur 24 heures comme c’est le cas pour la pH-métrié oesophagienne. Un examen de manométrie oesophagienne dure en moyenne une vingtaine de minutes et il est demandé au patient d’être à jeun. Les résultats apparaissent sur un écran d’ordinateur grâce à un logiciel spécialisé.

Cet examen est indiqué en cas de symptômes atypiques du reflux gastrique. Plus précisément, en cas de troubles de la déglutition, de dysphagies (blocages alimentaires) non accompagnés de rétrécissement de l’oesophage et de douleurs thoraciques sans cause cardiaque. Par ailleurs, cet examen est aussi pratiqué dans le cadre d’un bilan préopératoire. En cas de mise en évidence d’une motricité insuffisante de l’oesophage et la chirurgie peut alors être contre-indiquée.

Examen manométrie oesophagienne

Traitement et prévention pour soigner naturellement le reflux gastrique

Lorsqu’un reflux perdure, il est fortement conseillé de consulter un médecin. Après diagnostic, un traitement antiacide sera très probablement prescrit par celui-ci. Les médicaments antiacides permettent de stopper partiellement ou totalement la sécrétion d’acidité de l’estomac durant la période du traitement. La muqueuse oesophagienne est ainsi moins exposée à l’acide, moins irritée et peut éventuellement cicatriser en cas de lésions.

Toutefois, ces traitements à base de médicaments antiacides ne règlent pas le problème de fond, car ils ne traitent pas la cause du reflux mais ses conséquences ! Une fois le traitement terminé, la probabilité de voir réapparaître les symptômes est élevée si les facteurs à l’origine du reflux ne sont pas corrigés.

Un choix se pose alors :

    • soit continuer à consulter périodiquement un médecin dès l’apparition de nouveaux symptômes afin de débuter un nouveau traitement.
      > solution de facilité, coûteuse, éphémère, source de cercle vicieux, médicaments potentiellement dangereux pour la santé à long terme.
    • soit décider d’investiguer et de détecter soi-même les causes du reflux pour ensuite mettre en pratique des solutions concrètes et naturelles afin de s’en débarrasser une fois pour toutes.
      > solution radicale, efficace, bénéfique pour la santé et qui demande quelques ajustements dans son mode de vie.

Soigner un reflux en profondeur, ne s’improvise pas ! L’investigation doit s’effectuer de manière globale et permettre de découvrir les facteurs déclenchants du reflux propres à chacun. Cette démarche est capitale et pourtant rarement abordée par les médecins lors de consultations de patients souffrant de reflux gastro-oesophagien.

Or, des études le prouvent chaque année, la grande majorité des facteurs à l’origine du reflux gastro-oesophagien sont dus à notre mode de vie au quotidien : alimentation, façons de consommer, mauvaises postures, stress, poids

Il est donc primordial de passer en revue tous les facteurs susceptibles de causer du reflux gastro-œsophagien. Une fois détectés, il convient alors de les traiter NATURELLEMENT et EFFICACEMENT.

 

Solutions naturelles qui fonctionnent pour soigner le reflux

Il existe des centaines d’articles sur internet qui proposent des solutions naturelles et recommandations pour soigner le reflux. Suffisent-elles pour mettre fin au reflux des personnes ? Non, car comme expliqué plus haut, ces facteurs sont multiples, souvent imprévisibles et varient d’un individu à l’autre.

D’où l’importance de passer en revue toutes les causes susceptibles de provoquer du reflux et pour chacune d’entre elles, proposer des solutions naturelles, durables et dont l’efficacité a pu être vérifiée par des études et des publications scientifiques sérieuses (et récentes de préférence).

Un travail de recherche de plusieurs années a été réalisé, compilé, vulgarisé et publié dans le livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».
Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (médecin généraliste et psychologue), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.
Identifier les causes du reflux et apporter des solutions concrètes, naturelles et efficaces, tel est l’objectif de ce livre !


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

 

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2019

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.

Chapitre 3 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 4 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, les oesophagites et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 5 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 6 – 50 recettes anti-reflux

50 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !