apnée sommeil reflux gastrique
Des études récentes publiées ces dernières années ont identifié un lien entre l’apnée obstructive du sommeil, aussi appelée apnée du sommeil et le reflux gastrique.

Ces études ont démontré que le reflux gastro-œsophagien est fréquemment observé chez les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

Mais en quoi consistent le reflux gastrique et l’apnée du sommeil? Quels liens et causes ont-ils en commun? Quelles sont les pistes de traitement à envisager?

Le reflux gastro-oesophagien (RGO)

Le RGO est une affection qui se caractérise par des remontées acides de l’estomac vers l’œsophage. Le reflux gastrique provoque des symptômes incommodants comprenant des brûlures d’estomac ou des régurgitations.

À l’échelle mondiale, le reflux gastrique touche 8 % à 33 % des personnes, affectant les deux sexes et tous les groupes d’âge. Il est principalement diagnostiqué cliniquement sur la base des symptômes rapportés, mais parfois des examens spécifiques tels que la pH-impédancemétrie et la gastroscopie peuvent étayer le diagnostic.

Complications liées au reflux gastrique

Lorsqu’il devient chronique, le reflux gastrique peut engendrer des complications. La complication la plus courante est l’oesophagite peptique. Avec le temps, d’autres complications liées au reflux peuvent également survenir. C’est par exemple le cas de la béance cardiale, la hernie hiatale, l’œsophage de Barrett ou encore la sténose œsophagienne.

L’apnée obstructive du sommeil (AOS)

L’apnée du sommeil est définie comme un trouble respiratoire lié au sommeil dans lequel le débit d’air diminue ou cesse de manière significative en raison d’une obstruction des voies respiratoires supérieures, principalement dans l’oropharynx, entraînant des apnées, des réveils et une perte de sommeil effectif.

Les principales plaintes rapportées par les personnes souffrant d’apnée du sommeil comprennent la fatigue chronique, la somnolence et la fatigue après une nuit de repos, les maux de tête matinaux, la nycturie, la transpiration excessive, les troubles de la concentration et de la mémoire, la baisse de la libido et l’humeur dépressive.

Notons également que le ronflement survient souvent en cas d’apnée obstructive du sommeil. En effet, le ronflement associé avec l’apnée du sommeil est un phénomène qui apparaît couramment chez les personnes qui souffrent d’apnée obstructive du sommeil.

apnée sommeil et reflux gastrique

D’après de récentes études, la prévalence de l’apnée du sommeil chez les personnes de 30 à 60 ans varie de 9 % à 24 % chez les hommes et de 4 % à 9 % chez les femmes.

Le diagnostic est principalement confirmé par la polysomnographie, un examen qui permet d’analyser la physiologie du sommeil.

Complications liées à l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil s’accompagne de nombreuses maladies, dont les plus importantes impliquent le système circulatoire.
En cas d’AOS, l’hypertension artérielle et les arythmies sont plus fréquentes, et le risque de maladie coronarienne, de mort cardiaque subite et d’accident vasculaire cérébral est augmenté.
De plus, la somnolence due au manque de sommeil ainsi que la diminution de la concentration entraînent une plus grande fréquence d’accidents de la circulation.

L’apnée du sommeil peut aussi causer le développement d’une résistance à l’insuline et d’un diabète de type 2.

Enfin, l’apnée du sommeil peut favoriser le développement de diverses maladies gastro-intestinales, dont le RGO.

Lien entre l’apnée du sommeil et le reflux gastrique

Plusieurs études récentes ont permis de confirmer l’existence d’un lien entre l’apnée du sommeil et le reflux gastrique. Ces études estiment qu’environ 40% à 60% des personnes atteintes d’apnée du sommeil souffrent également de reflux gastrique.
Par ailleurs, les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil sont confrontées à des symptômes plus fortement marqués lorsqu’elles souffrent également de RGO.

L’association de ces deux affections tend à aggraver les symptômes liés à l’apnée du sommeil, mais aussi ceux du reflux gastrique, dont le risque de développer des complications est plus élevé.

Pourquoi le Reflux gastrique survient-il plus facilement en cas d’apnée du sommeil?

En cas d’apnée du sommeil, l’effort respiratoire est plus important et la toux associée aux affections respiratoires augmente la pression au niveau du sphincter inférieur de l’œsophage. Cette pression exercée sur le sphincter favorise son ouverture, qui à son tour augmente le risque de reflux gastrique via un mouvement rétrograde du contenu gastrique.

D’autres explications incluent:

  • l’hyperinflation pulmonaire qui interfère avec le fonctionnement normal du sphincter inférieur de l’œsophage
  • l’effet relaxant des médicaments bronchodilatateurs sur le sphincter inférieur de l’œsophage
  • La forte prévalence de hernie hiatale chez les patients souffrant d’apnée du sommeil

> Plus d’information sur la hernie hiatale au lien suivant: hernie hiatale.

Apnée du sommeil et reflux gastrique: facteurs de risque

L’apnée du sommeil et le reflux gastrique partagent quelques facteurs de risque en commun

L’obésité

L’obésité est bien corrélée au risque d’apnée du sommeil. Un certain nombre de mécanismes peuvent expliquer l’association d’un excès de masse corporelle avec l’apnée du sommeil, notamment une collapsibilité accrue des voies respiratoires supérieures et une altération du contrôle neuromusculaire. Dans une étude, il a été suggéré qu’une augmentation de poids de 10 % pouvait entraîner une multiplication par six du risque d’apnée du sommeil.
Au niveau du reflux gastro-oesophagien, l’obésité représente l’un des facteurs de risque principaux, car l’hypertension abdominale favorise les relaxations transitoires du sphincter inférieur de l’œsophage, un des principaux mécanismes de développement du RGO.

Tabagisme

Le tabagisme est associé à une augmentation de la résistance au flux d’air nasal, ce qui est supposé être un facteur contribuant au développement de l’apnée du sommeil. Comparativement à ceux qui n’avaient jamais fumé ou qui avaient fumé dans le passé, les fumeurs actuels sont trois fois plus susceptibles de faire de l’apnée du sommeil.
Au niveau du reflux gastrique, la fumée de cigarette et plus particulièrement l’effet de la nicotine diminue la pression du sphincter inférieur de l’oesophage, ce qui favorise les remontées acides.

Diabète de type 2

Il est possible que l’apnée du sommeil et le diabète de type 2 partagent une relation bidirectionnelle. En effet, la neuropathie diabétique peut altérer le contrôle central de la respiration et des nerfs des voies respiratoires supérieures, facilitant l’apnée du sommeil. D’autre part, plusieurs mécanismes contribuent au RGO dans le diabète, notamment le dysfonctionnement du sphincter inférieur de l’oesophage, les changements hormonaux, la pression extra-abdominale, l’obésité et la diminution de la sécrétion de la glande parotide, ce qui réduit la clairance de l’acide œsophagien.

Traitements: Apnée du sommeil et reflux gastrique

En cas d’apnée du sommeil associée avec du reflux gastrique, il est important d’envisager une approche multidisciplinaire pour cibler les complications cardiovasculaires, pulmonaires, laryngées liée à l’apnée du sommeil et les complications diverses liées au reflux gastrique.

En cas d’apnée du sommeil, un suivi médical est indispensable afin d’établir un diagnostic précis qui permettra de déterminer le traitement adéquat.

Le traitement du reflux gastrique peut, quant à lui, se composer d’un traitement médical associé à un traitement naturel.
Le traitement médical généralement recommandé en cas de reflux gastrique persistant ou de complications consiste en une cure d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Ce traitement est très efficace durant le traitement, car il bloque la sécrétion d’acide gastrique dans l’estomac, ce qui stoppe temporairement les remontées acides vers l’oesophage.
Grâce aux IPP, l’oesophage est moins irrité par l’acide et le risque de développer des complications diminue fortement.

Cependant, les IPP ne traitent pas la cause du reflux, mais ses conséquences. De plus, une fois le traitement terminé, la probabilité de voir apparaître à nouveau des symptômes liés au reflux est élevée si les causes de cette affection ne sont pas corrigées.

Pour traiter la cause du reflux, le traitement naturel est aussi indispensable. Il agit directement sur les sources à l’origine du problème de reflux gastrique.

Traitement naturel contre le reflux gastrique

Grâce à un ensemble de mesures naturelles préventives et curatives, le traitement naturel permet de traiter le mal à son origine. L’efficacité de toutes les mesures liées au traitement naturel a été prouvée scientifiquement à travers des centaines d’études reconnues mondialement.

Durant ces dernières années, un grand nombre d’études scientifiques confirment que les nombreux facteurs qui causent le reflux gastro-oesophagien et les remontées acides peuvent être évités et traités naturellement.
Ces facteurs sont majoritairement dus à notre mode de vie au quotidien : alimentation, façons de consommer, mauvaises postures, stress, poids, etc.

Approche scientifique, expertise, témoignages

Au cours de ces 6 dernières années, un travail de recherche approfondi sur le sujet a été publié dans le livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».
Le livre se base sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (docteur en médecine et psychologue).

Mis à jour plusieurs fois par an grâce à son format numérique, le livre propose un contenu particulièrement actualisé.

Le contenu du livre est inédit et unique en son genre! En plus d’aider à identifier avec méthode les causes réelles du reflux, ce livre vous aidera à mettre en place des solutions concrètes, naturelles et dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement.

Soignez naturellement votre reflux gastrique

Les alternatives naturelles qui fonctionnent


225

Référence à 225 études scientifiques en 2022


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !

DESCRIPTION COMPLÈTE DES CHAPITRES disponible sur la page de présentation du livre.

Articles liés

Sources de l’article

  • The Relationship Between Obstructive Sleep Apnea (OSA) and Gastroesophageal Reflux Disease (GERD) in Inpatient Settings: A Nationwide Study. Ratib Mahfouz, Andriy Barchuk, Adham E Obeidat, Mahmoud M Mansour, David Hernandez et al. Cureus. 2022.
  • Associations of Obstructive Sleep Apnea, Obestatin, Leptin, and Ghrelin with Gastroesophageal Reflux. Piotr Pardak, Rafał Filip, Jarosław Woliński and Maciej Krzaczek. J Clin Med. 2021.
  • Sorting out the relationship between esophageal and pulmonary disease. Okwara NC, Chan WW. Gastroenterol Clin North Am. 2021.
  • Self-reported sleepiness and not the apnoea hypopnoea index is the best predictor of sleepiness-related accidents in obstructive sleep apnoea. Philip P, Bailly S, Benmerad M, et al. Sci Rep. 2020.
  • Obstructive sleep apnea in adults. Veasey SC, Rosen IM. N Engl J Med. 2019.
  • Obstructive Sleep Apnea Could Be a Hidden Cause for Gastroesophageal Reflex. Am. J. Gastroenterol. Al-Aboodi Y., Al-Chalabi A., Muhammad A., Sodeman T., Nawras A. 2019.
  • Modern diagnosis of GERD: the Lyon Consensus. Gyawali CP, Kahrilas PJ, Savarino E, et al. Gut. 2018.
  • Clinical practice guideline for diagnostic testing for adult obstructive sleep apnea: an American Academy of Sleep Medicine clinical practice guideline. Kapur VK, Auckley DH, Chowdhuri S, Kuhlmann DC, Mehra R, Ramar K, Harrod CG. J Clin Sleep Med. 2017.
  • Obstructive sleep apnea and diabetes: a state of the art review. Reutrakul S, Mokhlesi B. Chest. 2017.
  • Diabetes and the esophagus. Monreal-Robles R, Remes-Troche JM. Curr Treat Options Gastroenterol. 2017.
  • Recommendations for the management of patients with obstructive sleep apnoea and hypertension. Parati G, Lombardi C, Hedner J, et al. Eur Respir J. 2013.
  • Obesity and obstructive sleep apnea: pathogenic mechanisms and therapeutic approaches. Schwartz AR, Patil SP, Laffan AM, Polotsky V, Schneider H, Smith PL. Proc Am Thorac Soc. 2008.
  • Increased frequency of transient lower esophageal sphincter relaxation induced by gastric distention in reflux patients with hiatal hernia. Kahrilas PJ, Shi G, Manka M, Joehl RJ. Gastroenterology. 2000.

Avertissement en cas d’apnée du sommeil et reflux gastrique

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent.