reflux gastrique dans les poumons

Du reflux gastrique dans les poumons ? Ce phénomène apparaît plus fréquemment qu’on ne le pense. Il concerne majoritairement les personnes qui présentent des symptômes atypiques liés au reflux gastro-oesophagien (RGO). Lorsque le reflux gastrique touche les poumons, il peut être à l’origine de difficultés respiratoires.

Pour rappel, le RGO se manifeste suite à la remontée du contenu gastrique dans l’œsophage. Le contenu gastrique qui reflue vers l’oesophage est principalement constitué d’acide gastrique, de bile, de pepsine et de particules alimentaires.
Il s’agit donc d’un mélange à la fois acide et non acide.

En cas de reflux gastrique, les symptômes peuvent être soit typiques, soit atypiques.

  • Les symptômes typiques sont les plus fréquents et faciles à identifier dans la pose d’un diagnostic. Par exemple, avec le pyrosis qui se caractérise par des sensations de brûlures ascendantes de l’oesophage ou encore les régurgitations et les remontées acides.
  • Les symptômes à caractère atypique sont quant à eux plus complexes et nécessitent souvent de procéder à des examens complémentaires (endoscopie œsophagienne, pH-métrie, impédancemétrie œsophagienne).

Le reflux gastrique dans les poumons fait partie des symptômes atypiques liés au RGO.

Reflux gastrique dans les poumons : description du phénomène

Généralement, en cas de reflux gastrique, le contenu gastrique monte légèrement dans l’oesophage pour ensuite redescendre dans l’estomac.

Cependant, dans certains cas, le contenu gastrique remonte du bas de l’œsophage jusqu’à la gorge. Ce type de reflux qui endommage aussi bien l’oesophage que la gorge est connu sous le nom de reflux laryngo-pharyngé.
Parfois, ce contenu gastrique (constitué d’acide gastrique, de bile, de pepsine) présent dans la gorge pénètrent dans les bronches des poumons. Ils irritent ensuite les tissus délicats et occasionnent des symptômes similaires à un encombrement bronchique ou des maladies respiratoires.
Dans ce cas, le reflux gastrique peut être la cause de difficultés respiratoires.

Symptômes du reflux gastrique dans les poumons

La relation entre les symptômes du reflux gastrique et les troubles respiratoires a été confirmée dans de nombreuses études. Certaines d’entre elles ont également permis de mettre en évidence une corrélation positive entre le degré de gravité des symptômes de reflux gastro-œsophagien et celui des troubles respiratoires.

En cas de reflux gastrique dans les poumons, les symptômes sont variables et touchent généralement aussi bien la gorge que les poumons:

Causes: comment le reflux gastrique arrive-t-il dans les poumons?

reflux gastrique poumonsLa faculté du reflux laryngo-pharyngé à remonter jusqu’à la gorge et parfois même aux poumons est due à sa forme plutôt gazeuse que liquide. Il s’agit donc d’un reflux particulièrement volatil qui prend la forme de micro-gouttelettes et de fines particules.

Grâce à cela, il peut atteindre des zones plus éloignées de l’estomac comme le larynx, le pharynx et les poumons.

A cela, s’ajoutent différents facteurs qui peuvent véritablement favoriser les micro-inhalations du liquide gastrique dans les poumons:

  • Lorsque le sphincter oesophagien inférieur est déficient, il ne se ferme plus correctement. Par conséquent, il laisse remonter plus facilement le reflux gastrique dans l’oesophage.
    Cette déficience peut être causée par un problème anatomique dû à la présence d’une hernie hiatale, d’une béance cardiale ou suite d’un repas abondant.
    La déficience peut aussi être d’origine fonctionnelle causée par un relâchement musculaire suite à la prise de certains aliments, médicaments ou tabac.
  • L’augmentation de la pression abdominale due à une obésité abdominale, une toux chronique, ou un effort intense peut également favoriser le reflux ;
  • La position couchée, notamment durant le sommeil est aussi un facteur favorisant.

Diagnostic

Pour obtenir un diagnostic fiable, il convient d’être suivi par un médecin spécialiste (pneumologue ou gastro-entérologue). Le reflux laryngo-pharyngé, peut être diagnostiqué sur base des antécédents médicaux, de symptômes et d’examens complémentaires comme l’endoscopie digestive ou la pH-impédance métrie de 24h.
L’examen endoscopique permet de visualiser précisément le type et le degré de gravité des traces causées par l’acide/pepsine sur la muqueuse.
La pH-impédance métrie de 24h permet, quant à elle, de poser un diagnostic de RLP et de caractériser celui-ci (acide ou non acide ou mixte).

Traitement: reflux gastrique dans les poumons

Traitement médical

En cas de reflux laryngo-pharyngé diagnostiqué comme cause principale du reflux dans le poumons, un traitement médical est généralement prescrit. Ce traitement médical consiste souvent en une cure d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) deux fois par jour durant 2 à 3 mois.

Les études confirment que ce traitement semble très efficace dans un premier temps chez 2/3 des personnes souffrant de reflux laryngo-pharyngé.

Cependant, une fois le traitement médical terminé, la probabilité de voir réapparaître les symptômes est élevée si les facteurs à l’origine du reflux ne sont pas corrigés. En effet, les traitements à base de médicaments antiacides ne règlent pas le problème de fonds, car ils ne traitent pas la cause du reflux, mais ses conséquences!

Pourquoi le traitement médical à base d’IPP est inefficace chez 1 patient sur 3 ?

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont un groupe de molécules qui agissent directement sur l’enzyme responsable de la sécrétion de l’acide gastrique (la pompe à protons). Ils entraînent donc une inhibition efficace de la sécrétion d’acide gastrique empêchant ainsi tout reflux d’acide gastrique.

Toutefois, comme expliqué précédemment, le liquide acide qui remonte à la gorge et dans les poumons contient également de la pepsine, qui elle, même en cas de traitement antiacide, est toujours bien présente.

Il a été démontré dans diverses études que la présence continue de pepsine dans la gorge et dans les poumons pouvait provoquer des irritations, des inflammations et de graves complications qui sur le long terme peuvent s’avérer dangereuses.

Traitement naturel aussi efficace en cas de reflux laryngo-pharyngé

De nombreuses solutions naturelles existent pour traiter le reflux laryngo-pharyngé. Plusieurs études récentes et reconnues mondialement ont démontré qu’en cas de reflux laryngo-pharyngé, un régime alimentaire spécifique et un mode de vie bien conduit pouvait être aussi efficace, voir même plus efficace, qu’un traitement par IPP.

Parallèlement à cela, d’autres moyens naturels ont eux aussi prouvé leur efficacité dans le traitement naturel du reflux laryngo-pharyngé (élimination de la pepsine dans la gorge et l’oesophage pour l’empêcher d’atteindre les poumons).

Ce traitement naturel est expliqué en détail (+ autres moyens naturels, méthodes, témoignages et nombreux conseils pour optimiser ce traitement) au chapitre 2 du livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».

Ce livre, constamment mis à jour depuis 6 ans, est le fruit d’un travail de recherche qui continue à évoluer chaque année. Le format numérique du livre lui permet d’être mis à jour plusieurs fois par an, de manière à proposer un contenu particulièrement actualisé.

Approche scientifique, expertise et témoignages

Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (docteur en médecine et psychologue), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.

Ce livre numérique propose un contenu unique en son genre! Vous serez enfin capable de comprendre et d’identifier les causes réelles de votre reflux, et ce, avec méthode. Vous saurez également comment mettre en place des solutions concrètes, naturelles et dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement.

Soignez naturellement votre reflux gastrique

Les alternatives naturelles qui fonctionnent


165

Référence à 165 études scientifiques en 2021


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2021

  • Analyse de la prévalence du reflux gastro-œsophagien en 2020 au niveau mondial, par continent, région et dans certains pays (nouvelle étude – avril 2020).
  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent-ils généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – Reflux laryngo-pharyngé (RLP)

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes, etc.
  • Explication détaillée de la raison pour laquelle les traitements médicaux antiacides (IPP) sont parfois inefficaces en cas de RLP.
  • Description détaillée du traitement naturel dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement + outils et nombreux conseils pour optimiser ce traitement
  • Tableau des aliments alcalinisants et acidifiants

Chapitre 3 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit, mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.
  • Présentation des facteurs de risque du RGO officiellement reconnus au niveau mondial (nouvelle étude – avril 2020).

Chapitre 4 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 5 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, l’ oesophagite peptique et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 6 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 7 – Analyses des principales recommandations des lecteurs·rices

  • Analyse des tendances mentionnées par les lecteurs·rices dans le courrier des lecteurs·rices (32 témoignages).

Livre numérique n°2 – 60 recettes anti-reflux

60 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Sources de l’article

  • Mei Zhang, Zheng-Kun Hou, Zhi-Bang Huang, Xin-Lin Chen, and Feng-Bin Liu. Dietary and Lifestyle Factors Related to Gastroesophageal Reflux Disease: A Systematic Review. Ther Clin Risk Manag. Apr 2021.
  • Chiu-Hua Chang, Tai-Hsiang Chen, Lan-Lung Chiang, Chiao-Lin Hsu, Hsien-Chung Yu, et al. Associations between Lifestyle Habits, Perceived Symptoms and Gastroesophageal Reflux Disease in Patients Seeking Health Check-Ups. Int J Environ Res Public Health. 2021 Apr.
  • Chao Zhang, Jimin Wu, Zhiwei Hu, Chao Yan, Xiang Gao, Weitao Liang, Diangang Liu, Fei Li and Zhonggao Wang. Diagnosis and Anti-Reflux Therapy for GERD with Respiratory Symptoms: A Study Using Multichannel Intraluminal Impedance-pH Monitoring. PLoS One. 2016.
  • Yan-Jun Wang,1 Xiu-Qiong Lang,1 Dan Wu,1 Yu-Qin He,1 Chun-Hui Lan et al. Salivary Pepsin as an Intrinsic Marker for Diagnosis of Sub-types of Gastroesophageal Reflux Disease and Gastroesophageal Reflux Disease-related Disorders. PLoS One. 2016.
  • Ghebremariam YT, Cooke JP, Gerhart W et al. Pleiotropic effect of the proton pump inhibitor esomeprazole leading to suppression of lung inflammation and fibrosis. J Transl Med 2015.
  • Savarino E, Carbone R, Marabotto E et al. Gastro-oesophageal reflux and gastric aspiration in idiopathic pulmonary fibrosis patients. Eur Respir J 2013.
  • Hakan Uzun, Demet Alagoz, Mesut Okur, Bunyamin Dikici, Kenan Kocabay, Dursun Ali Senses, Aybars Ozkan, and Murat Kaya. Do gastrointestinal and respiratory signs and symptoms correlate with the severity of gastroesophageal reflux? BMC Gastroenterol. 2012.
  • Lee JS, Song JW, Wolters PJ et al. Bronchoalveolar lavage pepsin in acute exacerbation of idiopathic pulmonary fibrosis. Eur Respir J 2012.
  • G Rafferty, I Mainie, and L P A McGarvey. Respiratory and laryngeal symptoms secondary to gastro-oesophageal reflux. Frontline Gastroenterol. 2011 Oct.
  • Maha M Maher, Amr A Darwish. Study of respiratory disorders in endoscopically negative and positive gastroesophageal reflux disease. Saudi J Gastroenterol. 2010 Apr-Jun .
  • Perng DW, Chang KT, Su KC et al. Exposure of airway epithelium to bile acids associated with gastroesophageal reflux symptoms: a relation to transforming growth factor-beta1 production and fibroblast proliferation. Chest 2007.
  • Richard Ricachenevski Gurski, André Ricardo Pereira da Rosa, Enio do Valle, Marcelo Antonio de Borba, André Alves Valiati. Extraesophageal manifestations of gastroesophageal reflux disease. J Bras Pneumol 2006 Mar-Apr.
  • Robert J Hancox, Richie Poulton, Robin Taylor, Justina M Greene, Christene R McLachlan et al. Associations between respiratory symptoms, lung function and gastro-oesophageal reflux symptoms in a population-based birth cohort. Respir Res. 2006.
  • Raghu G, Freudenberger TD, Yang S et al. High prevalence of abnormal acid gastro-oesophageal reflux in idiopathic pulmonary fibrosis. Eur Respir J 2006.
  • Yeom JS, Park HJ, Cho JS, Lee SI, Park IS. Reflux esophagitis and its relationship to hiatal hernia. J Korean Med Sci 1999.
  • Tobin RW, Pope CE, Pellegrini CA, Emond MJ, Sillery J, Raghu G. Increased prevalence of gastroesophageal reflux in patients with idiopathic pulmonary fibrosis. Am J Respir Crit Care Med 1998.

Avertissement en cas de reflux gastrique dans les poumons

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent.