Qu’est-ce que l’oesophage de Barrett – endobrachyoesophage ?

L’oesophage de Barrett ou endobrachyoesophage (EBO) est une affection caractérisée par une modification de la muqueuse de l’œsophage. Suite à un processus de cicatrisation anormal des cellules de la paroi du bas-oesophage, celles-ci sont alors remplacées par des cellules qui évoluent normalement dans l’intestin. Cette transformation de muqueuse oesophagienne en muqueuse gastrique est révélatrice d’un temps d’exposition prolongé de l’acide gastrique dans l’oesophage.

Jusqu’à 15 % des adultes atteints de reflux gastrique pourraient développer l’oesophage de Barrett.

oesophage de Barrett endobrachyoesophage
La cause principale du développement de l’oesophage de Barrett est due à une inflammation chronique liée au reflux gastro-œsophagien (RGO). Dans 80% des cas, l’EBO s’associe avec une hernie hiatale par glissement.

À l’heure actuelle, le diagnostic de l’oesophage de Barrett ne peut être posé qu’au moyen d’une endoscopie et en détectant un changement de la paroi de l’œsophage qui peut être confirmé par une biopsie du tissu. Le diagnostic définitif de l’oesophage de Barrett nécessite une biopsie confirmant le changement de la muqueuse de l’œsophage.

Oesophage de Barrett – Symptômes

Les personnes présentant un oesophage de Barrett souffrent généralement des symptômes suivants :

Classiquement, ces symptômes s’aggravent après un repas gras. Le reflux gastro-oesophagien et l’œsophage de Barrett ne diffèrent généralement pas trop au niveau des symptômes cliniques. L’œsophage de Barrett se développe plutôt à partir d’une évolution chronique du RGO.

Progression et complication de l’oesophage de Barrett

L’oesophage de Barrett peut évoluer et s’aggraver avec le temps, au point de provoquer un adénocarcinome de l’oesophage (cancer de l’oesophage).

L’oesophage de Barrett présente trois stades:

  1. Métaplasie intestinale sans dysplasie : à ce stade l’oesophage de Barrett ne présente aucun signe de changements précancéreux au niveau des cellules de la muqueuse de l’oesophage.
  2. Dysplasie de bas grade : la dysplasie de bas grade signifie qu’il y a des changements anormaux dans l’échantillon de tissu, mais que ces changements n’impliquent pas la plupart des cellules et que le schéma de croissance des cellules est toujours normal.
  3. Dysplasie de haut grade : dans la dysplasie de haut grade, on observe des changements anormaux dans de nombreuses cellules et un modèle de croissance anormal des cellules. Les cellules de l’oesophage présentent un degré élevé de changements précancéreux. La dysplasie de haut grade pourrait être le dernier stade avant le cancer de l’oesophage.

En cas de dysplasie confirmée, le médecin recommande généralement une surveillance endoscopique plus fréquente ou une procédure visant à détruire le tissu de Barrett ou une chirurgie de l’oesophage. C’est donc au médecin de proposer une solution en fonction de l’état d’avancement de la dysplasie et de l’état de santé général.

Oesophage de Barrett – Diagnostic

Le diagnostic de l’oesophage de Barrett est effectué par endoscopie. Durant cet examen, le gastro-entérologue va principalement explorer les parois de l’oesophage et de l’estomac. Pour ce faire, il utilise un endoscope, tube souple muni d’une caméra et d’une lumière qui permet de visualiser le degré de gravité des traces causées par l’acide sur la muqueuse oesophagienne et donc de déterminer s’il y a suffisamment de modifications pour un diagnostic éventuel d’œsophage de Barrett.

Si le médecin soupçonne un œsophage de Barrett, un échantillon de tissu (une biopsie) sera prélevé pour permettre un diagnostic définitif. Le tissu de Barrett a un aspect différent de celui de la muqueuse normale de l’œsophage et est visible au cours de l’endoscopie.

Le prélèvement par biopsie d’un échantillon de tissu de l’œsophage à l’aide d’un endoscope n’allonge que légèrement le temps de l’intervention, ne provoque pas de gêne et entraîne rarement des complications. Le gastro-entérologue peut généralement donner les résultats de l’endoscopie directement après l’intervention, mais en cas de biopsie, il faudra attendre quelques jours pour les résultats.

Le risque de cancer de l’œsophage chez les patients présentant un œsophage de Barrett est relativement faible, environ 0,5% par an (ou 1 sur 200 par an). Par conséquent, le diagnostic de l’œsophage de Barrett ne doit pas être une cause d’alarme.

C’est cependant une bonne raison pour effectuer des examens périodiques par endoscopie avec biopsie du tissu de Barrett. Si vos biopsies initiales ne montrent pas de dysplasie, une endoscopie de surveillance avec biopsie est généralement répétée tous les trois ans. Si votre biopsie montre une dysplasie, votre médecin vous fera d’autres recommandations concernant les prochaines étapes à suivre.

Oesophage de Barrett et cancer de l’œsophage?

Comme évoqué plus haut, la très grande majorité des patients atteints d’oesophage de Barrett ne développeront pas de cancer (0.5%, soit 1 cas sur 200). Chez certains patients, cependant, un changement précancéreux dans le tissu, appelé dysplasie, va se développer. Ce changement précancéreux est plus susceptible de se transformer en cancer de l’œsophage.
Il existe deux principaux types de cancer de l’œsophage : le cancer épidermoïde et l’adénocarcinome de l’œsophage. Les cancers épidermoïdes se produisent le plus souvent chez les personnes qui fument et boivent de l’alcool (intoxication alcoolo-tabagique). L’adénocarcinome de l’œsophage survient le plus souvent chez les personnes atteintes de reflux gastrique. Il est également très fréquent chez les hommes de race blanche ayant un poids plus élevé que la moyenne. Les médecins pensent que la plupart des cas d’adénocarcinome de l’œsophage commencent dans l’oesophage de Barrett.

Reflux biliaire et oesophage de Barrett

Des études récentes ont démontré que les personnes souffrant d’œsophage de Barrett sont sujettes à une augmentation significative de reflux biliaire par rapport à celles atteintes de RGO sans œsophage de Barrett.
Les personnes atteintes d’œsophage de Barrett ont également plus de signes de gastrite liée à la bile que les sujets atteints de RGO non compliqué. La présence de bile dans le reflux est reconnue comme un facteur de développement de métaplasie intestinale, de malignité de l’œsophage et de cancer (estomac, oesophage, hypopharynx).

Oesophage de Barrett – Traitement médical et traitement naturel préventif anti-cancer

Traitement médical

Les médicaments et/ou la chirurgie peuvent contrôler efficacement les symptômes du RGO.
Cependant, ni les médicaments (ex: IPP) ni la chirurgie pour le RGO (ex: intervention de Nissen et de Toupet) ne peuvent inverser la présence de l’oesophage de Barrett ou éliminer le risque de cancer.
Au niveau des médicaments, en cas d’oesophage de Barrett, un traitement continu d’IPP d’au moins 40mg par jour est généralement conseillé par les médecins. Ce traitement de base peut bien sûr varier en fonction de chacun. Dans tous les cas, c’est au médecin de prescrire le traitement adéquat en fonction du diagnostic établi.

Notons que certains traitements peuvent détruire les tissus de Barrett. Ces traitements sont généralement destinés aux patients qui présentent une dysplasie. Ces traitements chirurgicaux peuvent diminuer le risque de développement du cancer grâce à l’utilisation de : chaleur (ablation par radiofréquence et ablation thermique), énergie froide (cryothérapie) ou utilisation de produits chimiques légers et spéciaux (thérapie
photodynamique).

Il est nécessaire de discuter de la disponibilité et de l’efficacité de ces traitements avec votre gastro-entérologue pour vous assurer que votre profil correspond à ce type de traitement. Ces traitements présentent des risques potentiels et pourraient ne pas bénéficier à la majorité des patients atteints d’oesophage de Barrett. De nombreuses recherches sont toujours en cours dans ce domaine.

Traitement naturel préventif anti-cancer

Avant d’aller plus loin dans cette partie, il est important de bien comprendre qu’en cas d’oesophage de Barrett, un traitement médical continu ainsi qu’un suivi médical sont indispensables.
Le traitement naturel préventif ne peut se prendre qu’en complément du traitement médical, mais ne peut en aucun cas remplacer le traitement médical!

De nouvelles études parues en 2021 ont mis en lumière un nouveau traitement naturel qui permettrait spécifiquement d’empêcher l’oesophage de Barrett d’évoluer en cancer.

Les résultats de ces études ont nécessité plus de 7 ans de recherche pour enfin aboutir à des résultats qui semblent très concluants.

Ce traitement naturel est expliqué en détail au chapitre 7 du livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».

Ce livre numérique, constamment mis à jour depuis 6 ans, est le fruit d’un travail de recherche qui continue à évoluer chaque année. Le format numérique du livre lui permet d’être mis à jour plusieurs fois par an, de manière à proposer un contenu particulièrement actualisé.

Soignez votre oesophage de Barrett médicalement et naturellement

Approche scientifique, expertise et témoignages


225

Référence à 225 études scientifiques en 2022


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !

Témoignage de Arnaud avec un oesophage de Barret depuis 7 ans

Le témoignage de Arnaud est disponible au lien suivant:

Sources de l’article

  • Yuji Amano, Norihisa Ishimura, and Shunji Ishihara. Is Malignant Potential of Barrett’s Esophagus Predictable by Endoscopy Findings? Life (Basel). 2020 Oct.
  • Aamir N. Dam and Jason Klap. A narrative review of Barrett’s esophagus in 2020, molecular and clinical update. Ann Transl Med. 2020 Sep.
  • Shajan Peter, Amanda Pendergraft, William VanDerPol, C. Mel Wilcox, Kondal R. Kyanam Kabir Baig, Casey Morrow, Jacques Izard and Peter J. Mannon. Mucosa-Associated Microbiota in Barrett’s Esophagus, Dysplasia, and Esophageal Adenocarcinoma Differ Similarly Compared With Healthy Controls. Clin Transl Gastroenterol. 2020 Aug.
  • Pin-Chieh Wu, Yan-Hua Chen, Fu-Zong Wu, Kung-Hung Lin, Chiao-Lin Hsu, Chi-Shen Chen, Yu-Hsun Chen, Po-Hsiang Lin, Guang-Yuan Mar, and Hsien-Chung Yu. Risk factors for Barrett’s esophagus in young adults who underwent upper gastrointestinal endoscopy in a health examination center. Therap Adv Gastroenterol. 2019 Jun.
  • Mackinzie McDaniel and Richard M. Conran. Educational Case: Barrett Esophagus. Acad Pathol. 2019 Jan-Dec.
  • John M. Inadomi and Nina Saxena. Endoscopic surveillance or ablation for Barrett’s esophagus? Transl Gastroenterol Hepatol. 2018 Dec.
  • Schlottmann F., Molena D., Patti M.G. Gastroesophageal reflux and Barrett’s esophagus: A pathway to esophageal adenocarcinoma. Updates Surg. 2018.
  • Sabine Roman and Peter J Kahrilas. Best Pract Res Clin Gastroenterol. Mechanisms of Barrett’s esophagus (clinical): LES dysfunction, hiatal hernia, peristaltic defects. Author manuscript; available in PMC 2016 Feb 1.
  • Jiménez P. et al.: Free radicals and antioxidant in reflux esophagitis and Barrett’s esophagus. World J Gastroenterol 2005 May.
  • Pilar Jiménez, Elena Piazuelo, M. Teresa Sánchez, Javier Ortego, Fernando Soteras, and Angel Lanas. Free radicals and antioxidant systems in reflux esophagitis and Barrett’s esophagus. World J Gastroenterol. 2005 May.

Avertissement en cas d’oesophage de Barrett

Ce site et son contenu ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découlent. Si vous souffrez d’un oesophage de Barrett, il est vraiment indispensable d’être suivi par un médecin spécialiste.