reflux gastrique et miel

Reflux gastrique et miel

Le miel peut-il être considéré comme un remède naturel efficace contre le reflux gastrique ? Peut-il atténuer les symptômes du reflux gastrique ? Avant de répondre plus précisément à ces deux questions, voyons pourquoi le miel est souvent considéré comme un alicament c’est-à-dire un aliment dont la composition implique un effet actif sur la santé.

Quels sont les bienfaits du miel ?

Un peu plus de 4000 études scientifiques ont été réalisées sur le miel et le moins qu’on puisse dire est que ses vertus thérapeutiques sont nombreuses.
En effet, le miel est capable d’agir contre une soixantaine de germes impliqués dans les infections qui touchent différentes sphères de l’organisme (ORL, stomacale, intestinale, cutanée, etc.). En plus de disposer de propriétés antifongiques et antivirales, il agit aussi efficacement contre les infections à E. Coli, Staphyloccocus aureus, Helicobacter pylori et Salmonella.

Sa teneur élevée en antioxydants aide l’organisme à lutter contre les radicaux libres impliqués dans le vieillissement cellulaire et le développement de nombreuses pathologies. Bref, le miel est donc un alicament vivant hautement actif qui à lui seul peut avoir un effet thérapeutique contre de nombreuses maladies dans le domaine des infections ORL, des infections gastro-intestinales et des infections cutanées.

Reflux gastrique et miel : Un remède naturel ?

Le miel peut agir de plusieurs manières pour atténuer les symptômes du reflux gastrique. Un article publié dans le Indian Journal of Medical Research a mis en avant ses principaux bienfaits. Vu son pouvoir antioxydant et anti-radicalaire (piégeur de radicaux libres), le miel participe notamment à restaurer les niveaux de glutathion, l’un des antioxydants les plus importants de l’organisme. Par ailleurs, comme le reflux est en partie causé par les radicaux libres qui endommagent les cellules du tractus digestif, le miel aide donc à prévenir les dommages générés par les radicaux libres. Il contribue ainsi à réduire l’inflammation dans l’œsophage. Enfin, sa texture lui permet de bien recouvrir la muqueuse de l’œsophage et de l’estomac, minimisant ainsi les éventuelles remontées acides.

Si les conclusions de cet article sont encourageantes, d’autres recherches sont encore nécessaires afin de pouvoir évaluer la véritable efficacité du miel dans le traitement du reflux acide.

Reflux gastrique et miel : Comment choisir son miel ?

reflux gastrique mielTous les miels ne se valent pas, car leur composition dépend de l’origine du miel et des fleurs butinées par les abeilles. De manière générale, la qualité des miels en vente dans les commerces laisse grandement à désirer. Selon des tests réalisés en 2015, près d’un tiers des miels vendus en Europe seraient frelatés et donc frauduleux.

Ces miels proviennent souvent de pays hors UE (Chine, Ukraine…) dont la traçabilité est faible. Comme ils ne sont pas soumis aux critères européens qui imposent que l’appellation « Miel » ne s’applique que pour du miel pur, il faut donc s’en méfier. Concrètement, les miels qui comportent la mention « Mélange de miels UE et hors UE » ou dont le prix est trop bon marché (moins de 10€/kilo) sont à éviter.

Attention, le prix n’est cependant pas une garantie ultime de qualité, car certains fraudeurs achètent de « faux miels » étrangers à très bas prix pour les revendre ensuite à prix élevés sous une nouvelle étiquette. D’où l’importance de bien vérifier l’origine du miel.

Et le miel bio ?

Le miel bio vendu en grande surface n’est pas nécessairement un gage de parfaite qualité. Oui, le miel bio garantit une production sans traitement chimique et respectueuse de la faune et de la flore. Par contre, entre la mise en pot du producteur et le moment où l’on achète ce même miel en grande surface, il y a toute une série d’étapes qui dégradent complètement le miel. Il est chauffé, pasteurisé, redéfigé, remélangé et peut parfois même rester très longtemps en stock quelque part. Ces étapes détruisent en grande partie les enzymes et antioxydants que le miel contient quand il est cru, ce qui réduit fortement l’efficacité de ses multiples propriétés. Les miels vendus en grande surface sont souvent pasteurisés. Cela veut dire qu’ils sont chauffés à une température de 71°C pendant quelques minutes puis rapidement refroidis. Ce processus facilite la mise en pot du miel et prolonge sa durée de conservation. La pasteurisation retarde également sa cristallisation en stabilisant son état liquide pendant 9 à 10 mois. Notons que la cristallisation ne dégrade en rien son goût ni ses qualités nutritives. Un miel reste fluide ou cristallise en fonction de sa teneur en fructose et en glucose. Plus il est riche en glucose, plus il durcit.

Quel type de miel est alors le plus conseillé pour traiter le reflux gastrique ?

Le miel cru et bio de préférence est la meilleure alternative, car c’est sous cette forme qu’il apporte le maximum de ses bienfaits.

Qu’est-ce que le miel cru ?

Le miel cru est un miel non chauffé, non pasteurisé, non transformé. Il est plus alcalin pour le corps et donc pour notre système digestif. De plus, il contient notamment de l’amylase, une enzyme concentrée dans le pollen des fleurs et qui aide à prédigérer les aliments contenant de l’amidon comme les céréales, les bananes, les carottes, etc.
L’aspect du miel cru peut présenter de fins cristaux et même contenir des morceaux de propolis. Après plusieurs mois, le miel cru peut cristalliser sans pour autant affecter son goût et ses qualités nutritionnelles.

Afin de conserver toutes les propriétés de ce miel plus fragile que le miel pasteurisé, il doit idéalement être conservé à environ 10 °C, voire au réfrigérateur, hors lumière et moins de 15 mois, car il est plus susceptible de fermenter.

Ou trouver du miel non transformé ?

L’idéal est de consommer du miel le plus localement possible chez un apiculteur de votre région ou des régions avoisinantes. La mention « récolté et mis en pot par l’apiculteur » affichée sur l’étiquette du miel permet de vraiment s’assurer que le miel n’a subi aucune transformation.

Reflux gastrique et miel : Quels sont les miels les plus adaptés pour le reflux gastrique ?

Voici la liste des miels les plus adaptés quand on souffre de reflux gastrique. Cette liste a été élaborée sur base d’informations fournies par des professionnels de la santé et des apiculteurs. Comme le reflux gastrique peut être impliqué dans diverses sphères (stomacale, intestinale et ORL), celles-ci sont donc reprises ci-dessous :

  • Affections de la sphère stomacale : miel de pissenlit, miel d’acacia, miel de mélisse et miel de Manuka
  • Affections de la sphère intestinale : miel d’acacia
  • Affections de la sphère ORL : miel de thym
  • Helicobacter pylori et Ulcères de l’estomac : miel de Manuka

Posologie et utilisation

En cas de reflux gastrique, une cuillère à café par jour de miel cru peut être conseillée. Pour de meilleurs effets, mieux vaut consommer le miel entier sans boisson ni autre aliment. Le fait de gargariser le miel dans le fond de la gorge permet de bien tapisser celle-ci et de le laisser s’écouler lentement tout le long de l’oesophage jusqu’à l’estomac.

Le cas du miel de Manuka

Le miel de Manuka est un miel monofloral produit à partir d’un arbuste cousin de l’arbre à thé (tea tree) qui pousse quasi exclusivement en Nouvelle-Zélande et Australie. Cette variété australienne et néo-zélandaise contiendrait jusqu’à mille fois plus de méthylglyoxal (le principe actif antibactérien) que toutes les autres variétés de miels classiques. Son efficacité sur l’Helicobacter pylori et les ulcères de l’estomac a d’ailleurs été démontrée. De nombreuses études, y compris cliniques, ont montré que ce miel permet également de réduire la durée de cicatrisation, de réduire le nombre de récidives, etc.

Les nombreuses études scientifiques (financées par la Nouvelle-Zélande) ont permis de confirmer et vérifier scientifiquement tous les bienfaits de ce miel. Résultat, la demande pour ce miel est supérieure à l’offre. Par conséquent, le miel de Manuka se vend 2 à 4 fois plus cher qu’un miel local de qualité.
Mais est-ce vraiment justifié ? Les apiculteurs locaux européens ne remettent pas en cause les résultats des études effectuées sur ce miel de qualité, mais ils estiment que si les mêmes études avaient été réalisées avec des miels locaux (thym, acacia, lavande, etc.), les résultats obtenus seraient sans doute identiques. Pour vérifier cette information, il faudrait que les pays producteurs de miels locaux investissent autant que la Nouvelle-Zélande en recherche pour leurs miels.

Soigner naturellement le reflux : voici tout ce qui fonctionne vraiment !

Le miel peut certes avoir un effet bénéfique sur le reflux gastrique, mais il n’en viendra certainement pas à bout à lui seul. Il existe une multitude d’aliments particulièrement conseillés pour lutter contre le reflux. Tout comme il existe un grand nombre d’aliments déconseillés contre le reflux. Toutefois, il est important de mentionner que les facteurs susceptibles de provoquer du reflux sont multiples (pas que l’alimentation), complexes, souvent imprévisibles et qui varient d’un individu à l’autre.
L’alimentation n’est qu’une cause parmi d’autres!

Soigner un reflux en profondeur, ne s’improvise pas ! L’investigation doit s’effectuer de manière globale et permettre de découvrir les facteurs déclenchants du reflux propres à chacun. Cette démarche est capitale et pourtant rarement abordée par les médecins lors de consultations de patients souffrant de reflux gastro-oesophagien.

D’où l’importance de passer en revue toutes les causes susceptibles de provoquer du reflux et pour chacune d’entre elles, proposer des solutions naturelles, durables et dont l’efficacité a pu être vérifiée par des études et des publications scientifiques sérieuses (et récentes de préférence). Une fois détectées, il convient alors de les traiter NATURELLEMENT et EFFICACEMENT.

Un travail de recherche de plusieurs années a été réalisé, compilé, vulgarisé et publié dans le livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».
Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (médecin généraliste et psychologue), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.
Identifier les causes du reflux et apporter des solutions concrètes, naturelles et efficaces, tel est l’objectif de ce livre !

Soignez naturellement votre reflux gastrique

Les alternatives naturelles qui fonctionnent


83

Référence à 83 études scientifiques en 2019


Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

 

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2019

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.

Chapitre 3 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 4 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, les oesophagites et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 5 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 6 – 50 recettes anti-reflux

50 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !

 

 

Autres articles liés :

Avertissement concernant le miel

Le miel est composé à 80% de glucides, fructose et glucose, qui sont directement assimilés par le corps. Cette source importante de sucres peut donc affecter les niveaux de sucre dans le sang et doit idéalement être consommée en quantité raisonnable. En moyenne, une cuillère à café de miel (8g de sucre) équivaut à 2 morceaux de sucre et représente 30% de la consommation journalière maximale recommandée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). En outre, si vous êtes diabétique, si vous avez un faible taux de sucre dans le sang ou prenez des médicaments qui ont un effet sur le sucre dans le sang, consultez votre médecin avant d’essayer ce remède à la maison. Rappelons également que la consommation de miel est fortement déconseillée chez les nourrissons de moins de 1 an car le miel pourrait générer le botulisme infantile.

Sources de l’article

  • Abdellah F., Abderrahim L. A. Honey in Traditional and Modern Medicine. Boca raton, Florida, USA: CRC Press; 2013. 8 honey for gastrointestinal; p. p. 159. [Google Scholar]
  • Visweswara Rao Pasupuleti, Lakhsmi Sammugam, Nagesvari Ramesh, Siew Hua Gan. Honey, Propolis, and Royal Jelly: A Comprehensive Review of Their Biological Actions and Health Benefits. Oxid Med Cell Longev. 2017.
  • Math M. V., Khadkikar R. M., & Kattimani. Honey – A nutrient with medicinal property in reflux oesophagitis. The Indian Journal of Medical Research, 138(6), 1020-1021. 2013, December.
  • Pilar Jiménez, Elena Piazuelo, M. Teresa Sánchez, Javier Ortego, Fernando Soteras, and Angel Lanas.
    Free radicals and antioxidant systems in reflux esophagitis and Barrett’s esophagus. World J Gastroenterol. 2005 May.
  • Nele Gheldof, Xiao-Hong, WangNicki J. Engeseth. Buckwheat Honey Increases Serum Antioxidant Capacity in Humans. American Chemical Society. 2003 January.
  • Derek D. Schramm, Malina Karim, Heather R. Schrader, Roberta R. Holt, Marcia Cardetti, Carl L. Keen. Honey with High Levels of Antioxidants Can Provide Protection to Healthy Human. American Chemical Society Subjects. 2003 February.
  • Vallianou NG, Gounari P, Skourtis A, Panagos J, Kazazis C. Honey and its Anti-Inflammatory, Anti-Bacterial and Anti-Oxidant. Properties. 2014 Gen Med.