Complications du reflux gastrique

Les complications du reflux gastrique sont relativement fréquentes puisqu’elles sont présentes chez 40 à 50% des personnes ayant du reflux de manière chronique. La fréquence des complications augmente avec l’âge, mais également en fonction de l’intensité et de la durée des périodes durant lesquelles l’oesophage a été exposé à l’acide. Plus l’exposition est intense, plus les lésions sont sérieuses et plus il y a risque d’aggravation.
Ces complications du reflux gastrique peuvent se manifester de différentes manières : béance cardiale avec malposition cardio-tubérositaire, hernie hiatale, oesophagite, sténose oesophagienne, ulcère oesophagien, endobrachyoesophageoesophage de Barrett, cancer de l’oesophage, complications extradigestives, laryngospasme

Oesophagite

Parmi les complications du reflux gastrique, l’oesophagite est sans doute la plus fréquente. Plus concrètement, l’oesophagite est une inflammation de l’oesophage due a des reflux d’acide gastrique et des brûlures d’estomac (cf. causes du reflux gastrique). Elle se caractérise par des érosions correspondant à des ulcérations de l’oesophage. Au plus, la durée d’exposition à l’acidité est prolongée au plus le degré d’inflammation est sévère (plus majoritairement chez les personnes âgées). Seule une endoscopie ou une gastroscopie permet de la détecter.

Différents stades permettent de déterminer le degré d’inflammation.

Oesophagite selon la classification de Los Angeles :

  • 1er grade – oesophagite grade A : une ou plusieurs lésions de moins de 5 mm et limitées à la crête des plis.
  • 2ème grade – oesophagite grade B : une ou plusieurs lésions de plus de 5 mm, ne s’étendant pas entre les sommets de deux plis muqueux adjacents.
  • 3ème grade – oesophagite grade C : une ou plusieurs lésions se prolongeant en continuité entre les sommets de 2 ou plusieurs plis muqueux, mais qui occupent moins de 75% de la circonférence.
  • 4ème grade – oesophagite grade D : une ou plusieurs lésions occupant plus de 75% de la circonférence.

oesophagite Los Angeles
Ainsi, dans le cadre d’un diagnostic RGO par endoscopie, en cas d’oesophagite, le gastro-entérologue pourra se baser sur cette classification pour en désigner le grade.
Par exemple : « Oesophagite de grade A selon la classification de Los Angeles » ou « Oesophagite de grade B selon la classification de Los Angeles ».

Différents types d’oesophagite :

  • l’oesophagite peptique qui se caractérise par la présence en quantité anormale ou anormalement prolongée de liquide gastrique dans l’oesophage. (ex. « oesophagite peptique de grade a »)
  • l’oesophagite caustique causée par l’ingestion accidentelle ou non de produit caustique (ex. soude, javel).
  • d’origine infectieuse, l’oesophagique est liée au Candida albicans, cytomégalovirus, herpès et bacille de koch.

La grande majorité des oesophagites de grade 1 ou 2 n’évoluent jamais vers les stades 3 ou 4 sans facteurs favorisants. Ainsi, les complications d’une oesophagite sont assez rares, mais possibles. Elles peuvent prendre la forme de sténose oesophagienne, d’ulcère de l’oesophage ou d’oesophage de Barett (endobrachyoesophage).

 

Sténose oesophagienne

Sténose oesophageLa sténose oesophagienne fait partie des complications du reflux gastrique. Elle est caractérisée par un rétrécissement permanent de l’oesophage dû à une exposition chronique à l’acidité gastrique. La sténose apparaît souvent en cas d’inflammation sévère de l’oesophage. Les cicatrisations successives d’ulcères peuvent alors entraîner un rétrécissement de l’oesophage plus ou moins important. La sténose est généralement synonyme de dysphagie (difficulté à avaler due à un blocage) aux aliments solides principalement et/ou liquides. Elle peut être accompagnée d’autres symptômes RGO comme le pyrosis, des régurgitations ou un amaigrissement.
> Plus d’information ici : sténose de l’oesophage.

Ulcère oesophagien

L’ulcère de l’oesophage peut également apparaître suite à une exposition prolongée de reflux gastro-oesophagien mais également suite à une infection mycotique ou bactérienne (notamment par Helicobacter pylori). L’ulcère oesophagien peut être responsable d’hémorragies digestives (saignements).

Endobrachyoesophage (EBO)- Oesophage de Barrett

Endobrachyoesophage oesophage de BarrettL’endobrachyoesophage (EBO) également appelé « oesophage de Barrett » ou « métaplasie » est une des complications du reflux gastrique les plus graves. L’oesophage de Barrett se caractérise par un processus de cicatrisation anormal dans lequel les cellules de la paroi du bas-oesophage sont remplacées par des cellules qui évoluent normalement dans l’intestin.

Cette transformation de muqueuse oesophagienne en muqueuse gastrique est révélatrice d’un temps d’exposition prolongé de l’acide gastrique dans l’oesophage. Dans 80% des cas, l’EBO s’associe avec une hernie hiatale par glissement (cf. symptômes hernie hiatale), cause principale du RGO chronique (cf. causes du reflux gastrique).
L’EBO, s’il n’est pas traité, peut dégénérer en ulcère voir en cancer de l’oesophage, cancer du cardia (orifice qui constitue la jonction entre l’oesophage et l’estomac) ou tumeur maligne.

Le diagnostic d’EBO s’effectue généralement par endoscopie (gastroscopie) avec réalisation de biopsies.
> Plus d’information ici : oesophage de Barrett.

 

Cancer de l’oesophage

Cancer oesophageLe cancer de l’oesophage est principalement associé à un reflux gastro-oesophagien de longue durée. Ces principaux facteurs de risques sont les suivants : consommation de tabac, d’alcool. L’endobrachyoesophage (EBO) ou oesophage de Barrett constitue également un autre facteur de risque reconnu. D’autres facteurs peuvent aussi favoriser le développement du cancer de l’oespohage comme la consommation régulière d’aliments contenant des nitrosamines (souvent présentes dans les charcuteries, viandes séchées, transformées, hot dogs…) ou une carence importante en vitamine C.
Le principal symptôme du cancer de l’oesophage est caractérisé par une difficulté à avaler associée à un blocage alimentaire. Ce symptôme peut également être accompagner de fatigue et d’amaigrissement, sensation de brûlure derrière le sternum et toux ou voix rauque.

 

 

 

Autres complications du reflux gastrique : complications extradigestives

Le RGO chronique peut également entraîner des complications situées au niveau de la gorge (toux, laryngospasme) et de la poitrine (asthme, douleurs pseudo-cardiaques). Elles peuvent se manifester à différents degrés. En cas de forme légère, ces complications du reflux gastrique prendront la forme de toux chronique ou de voix rauque (cf. articles toux et reflux gastrique, essoufflement et RGO) et en cas de forme plus sévère, d’asthme, de douleurs pseudo-cardiaques et de laryngospasme.

Le laryngospasme, une autre complication du reflux gastrique

La complication la plus impressionnante, mais pas la plus grave est sans doute le laryngospasme, également appelé spasme laryngé. Ce spasme est caractérisé par une contraction musculaire brusque, violente et involontaire située au niveau des cordes vocales et qui affecte soudainement la capacité d’un individu à respirer ou parler.

Complication soudaine et stressante

En cas de reflux gastro-oesophagien, lorsque les remontées acides sont trop importantes dans la partie supérieure de l’oesophage, celles-ci peuvent provoquer le déclenchement soudain d’un laryngospasme. Tel un mécanisme de défense réflexe, celui-ci se déclenche subitement et sans prévenir. Par conséquent, il est souvent source de sentiments intenses d’angoisse, de stress et de peur (cf. stress et reflux gastrique). Comme il survient de manière inattendue et majoritairement durant la nuit (dû à la position couchée), le réveil soudain associé au blocage de la respiration (durant quelques secondes) provoque une situation de stress importante. En l’absence de prise en charge du reflux gastro-oesophagien après l’apparition du premier laryngospasme, des récidives pourraient alors augmenter et survenir aussi bien durant la nuit qu’en journée.

Les complications du reflux gastrique augmentent avec l’âge

La fréquence des complications sévères, tout comme le niveau d’exposition au RGO augmentent avec l’âge. Au plus l’oesophage est exposé à l’acide gastrique, au plus les lésions auront tendance à être sérieuses. D’où, l’importance de la pose d’un bon diagnostic pour un traitement du reflux gastrique efficace.
Par ailleurs, on remarque une augmentation de la prévalence de l’oesophagite avec l’âge alors que celle du pyrosis diminue. Autrement dit, au plus un individu est âgé, au plus il sera sujet à des symptômes RGO à caractère atypique (oesophagite…) que typique (pyrosis, brûlant, régurgitation).

Le degré de gravité d’un reflux n’est pas nécessairement lié au degré de souffrance d’un malade chronique.
complications du reflux gastrique

Traitement et prévention pour éviter les complications

Lorsqu’un reflux perdure, il est fortement conseillé de consulter un médecin. Après diagnostic, un traitement antiacide sera très probablement prescrit par celui-ci. Les médicaments antiacides permettent de stopper partiellement ou totalement la sécrétion d’acidité de l’estomac durant la période du traitement. La muqueuse oesophagienne est ainsi moins exposée à l’acide, moins irritée et peut éventuellement cicatriser en cas de lésions.

Toutefois, ces traitements à base de médicaments antiacides ne règlent pas le problème de fond, car ils ne traitent pas la cause du reflux mais ses conséquences ! Une fois le traitement terminé, la probabilité de voir réapparaître les symptômes est élevée si les facteurs à l’origine du reflux ne sont pas corrigés.

Un choix se pose alors :

    • soit continuer à consulter périodiquement un médecin dès l’apparition de nouveaux symptômes afin de débuter un nouveau traitement.
      > solution de facilité, coûteuse, éphémère, source de cercle vicieux, médicaments potentiellement dangereux pour la santé à long terme.
    • soit décider d’investiguer et de détecter soi-même les causes du reflux pour ensuite mettre en pratique des solutions concrètes et naturelles afin de s’en débarrasser une fois pour toutes.
      > solution radicale, efficace, bénéfique pour la santé et qui demande quelques ajustements dans son mode de vie.

Soigner un reflux en profondeur, ne s’improvise pas ! L’investigation doit s’effectuer de manière globale et permettre de découvrir les facteurs déclenchants du reflux propres à chacun. Cette démarche est capitale et pourtant rarement abordée par les médecins lors de consultations de patients souffrant de reflux gastro-oesophagien.

Or, des études le prouvent chaque année, la grande majorité des facteurs à l’origine du reflux gastro-oesophagien sont dus à notre mode de vie au quotidien : alimentation, façons de consommer, mauvaises postures, stress, poids

Il est donc primordial de passer en revue tous les facteurs susceptibles de causer du reflux gastro-œsophagien. Une fois détectés, il convient alors de les traiter NATURELLEMENT et EFFICACEMENT.

 

Solutions naturelles qui fonctionnent pour soigner le reflux

Il existe des centaines d’articles sur internet qui proposent des solutions naturelles et des recommandations pour soigner le reflux. Suffisent-elles pour mettre fin au reflux des personnes ? Non, car comme expliqué plus haut, ces facteurs sont multiples, souvent imprévisibles et varient d’un individu à l’autre.

D’où l’importance de passer en revue toutes les causes susceptibles de provoquer du reflux et pour chacune d’entre elles, proposer des solutions naturelles, durables et dont l’efficacité a pu être vérifiée par des études et des publications scientifiques sérieuses (et récentes de préférence).

Un travail de recherche de plusieurs années a été réalisé, compilé, vulgarisé et publié dans le livre « En finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien ».
Depuis 5 ans, ce livre continue d’être mis à jour chaque trimestre grâce à ses nombreux lecteurs. Rien qu’en 2019, 4 mises à jour importantes du livre ont été réalisées.
Basé sur une approche scientifique documentée, couplée avec l’expérience de l’auteur (coach nutritionnel et sportif) et de 2 autres experts (médecin généraliste et psychologue), ce livre donne toutes les clés pour en finir naturellement avec le reflux gastro-oesophagien.
Identifier les causes du reflux et apporter des solutions concrètes, naturelles et efficaces, tel est l’objectif de ce livre !


complications du reflux gastrique

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !
Ce livre vous intéresse ? Retrouvez la description des chapitres ci-dessous.

 

STRUCTURE DU LIVRE

Introduction & présentation du plan d’action de 30 jours

  • Explication de la philosophie du livre et de sa méthode de 30 jours pour obtenir des résultats rapides et concrets.
  • Présentation de 2 outils qui facilitent considérablement la pratique de cette méthode au quotidien :
    – soit via une application Android/Iphone (totalement gratuite).
    – soit via une version papier pour les plus réticents aux nouvelles technologies.

Chapitre 1 – Reflux gastro-œsophagien : bref état des lieux en 2019

  • Présentation de la pathologie, ses symptômes, son évolution, ses complications et ses causes.
  • Diagnostics médicaux, traitements médicaux actuels, effets des médicaments à court terme et long terme.
  • Description complète des risques pour la santé d’une utilisation prolongée des médicaments IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons ).
  • Présentation de 3 compléments alimentaires naturels à envisager lors d’un traitement à base d’IPP.
  • Réponse aux 2 questions suivantes : Que se passe-t-il une fois le traitement par médicaments anti-reflux terminé ? Pourquoi les médecins ne proposent généralement pas de solutions alternatives aux médicaments ?

Chapitre 2 – 16 recommandations indispensables pour éviter le reflux

  • Le reflux gastro-œsophagien n’apparaît jamais par hasard. Il se manifeste en réaction logique à des événements la plupart du temps évitables. En respectant 16 précautions bien spécifiques avant/après les repas, durant la nuit mais aussi au quotidien, les symptômes caractéristiques du reflux diminueront fortement.

Chapitre 3 – Posture, respiration, diaphragme et gestion du stress pour lutter efficacement contre le reflux

  • Présentation de techniques, exercices et solutions naturelles inédites pour réduire efficacement le reflux gastro-œsophagien. Les solutions présentées et détaillées dans cette partie ont quasiment toutes prouvé leur efficacité à travers des études scientifiques récentes.

Chapitre 4 – Alimentation anti-reflux gastro-œsophagien

  • Résultats de 2 études parues en 2017 et 2018 qui ont permis de faire la lumière sur des hypothèses majeures dans le domaine de l’alimentation et du reflux gastro-œsophagien et qui jusque-là n’avaient pas pu être vérifiées à grande échelle.
  • Liste des aliments qui renforcent l’oesophage et diminuent l’inflammation.
  • Liste des aliments et des boissons à éviter en cas de reflux.
  • Passage en revue de tous les aliments conseillés et déconseillés dans le cadre d’une alimentation anti-reflux à travers un système de classification en 8 catégories d’aliments : Viandes, poissons, œufs | Produits laitiers | Matières grasses | Céréales et dérivés – légumineuses | Fruits | Légumes | Boissons | Divers (sucre, épices et aromates).
  • Modes de cuisson conseillés et déconseillés pour les aliments.
  • Présentation d’une plante aux effets insoupçonnés contre reflux gastro-œsophagien, les oesophagites et l’oesophage de Barrett + conseils pour une cure.

Chapitre 5 – Hernie hiatale : traitement naturel

  • Présentation et explication complète de la hernie hiatale avec images et visualisation en 3D : description, symptômes, complications, causes, traitement…
  • Description de 2 techniques naturelles avec illustration en vidéo qui permettent de faire redescendre physiquement la partie de l’estomac coincée dans l’hiatus œsophagien du diaphragme.

Chapitre 6 – 50 recettes anti-reflux

50 recettes anti-reflux qui concernent des :

  • petits-déjeuners
  • nombreux plats
  • salades
  • accompagnements divers
  • amuse-bouches

Livre actuellement en PROMOTION et disponible DIRECTEMENT APRÈS ACHAT !